Les étudiants de l’UNILAK appelés à combattre l’idéologie du génocide par le biais des médias sociaux


Kigali: Les étudiants de l’Université des laïcs adventistes de
Kigali (UNILAK) ont été mis au défi d’utiliser à peine les médias
sociaux pour combattre ceux qui propagent l’idéologie du génocide.

La demande leur a été faite lorsque les étudiants, les dirigeants et
les professeurs de cette université se sont réunis lors d’une cérémonie à
l’occasion de la 25e commémoration du génocide de 1994 perpétré contre
les Tutsi.

La cérémonie a eu lieu au siège de l’Université à Kigali et dans ses campus ruraux, à savoir Nyanza et Rwamagana.

La cérémonie a été marquée par une marche de commémoration,
l’allumage de la flamme de l’espoir, une minute de silence et des
témoignages de survivants du génocide. Une conférence sur l’histoire du
génocide contre les Tutsi a également été donnée sur les trois campus.

Déogratias Nzabonimpa, chef de division dans le district de Gasabo,
qui a pris la parole au siège de l’université à Kigali, a exhorté les
étudiants à utiliser leurs compétences pour combattre l’idéologie du
génocide véhiculée par les médias sociaux.

«Il est simple de se battre parce que le Rwanda a progressé dans la
technologie et nous savons que même ceux qui répandent des rumeurs et
l’idéologie du génocide utilisent la technologie. Certains d’entre eux
utilisent la technologie que nous leur avons enseignée, qu’ils utilisent
dans les pays en retard de développement technologique et dans les
forêts», a-t-il déclaré.

Il a exhorté les jeunes à ne pas perdre leur temps sur les rumeurs
diffusées sur les médias sociaux et à créer plutôt des plates-formes de
médias sociaux pour partager des idées constructives et les réussites du
Rwanda.

Le lieutenant-colonel Sam Rwasanya, commandant de l’armée dans les
districts de Kicukiro et Gasabo, a exhorté les jeunes à ne jamais
laisser les échappatoires à leurs ennemis ni à perdre leur temps avec
des idées inutiles, qui ne contribuent pas à la reconstruction du pays.

Le maire du district de Nyanza, Erasme Ntazinda, qui était l’invité d’honneur au campus de Nyanza, a exhorté les jeunes à dénoncer quiconque tend à leur enseigner l’idéologie du génocide. Il leur a également demandé instamment de promouvoir l’unité et de garder à l’esprit que la période de commémoration était établie afin que les gens puissent réfléchir à la mauvaise histoire vécue par la nation et de prendre des mesures pour que ce qui s’est passé ne se reproduise plus jamais. (Fin)

Par rnanews.com

Posté le 13/05/2019 par rwandaises.com



rwandaactu

A lire aussi

Laisser un commentaire