son retour acté, le Tchad cherche un sélectionneur


FOOTBALL – Autorisée à participer de nouveau dans des compétitions africaines, l’équipe nationale de football senior du Tchad cherche un sélectionneur. Et le nom d’un technicien se trouve déjà sur la table.

Il est 10 heures du matin, la cour de la Fédération tchadienne de football association (FTFA) est encore vide. Personne pour commenter du retour des Sao senior dans des compétitions africaines, avalisé par une lettre de la Confédération africaine de football (CAF), reçue le lundi 13 mai à N’Djamena.

En 2015, les Sao n’avaient pas pu se rendre en Tanzanie pour un match officiel. S’en sont suivis trois ans de suspension décidés par la CAF. C’est pourquoi le Tchad n’a par exemple pas participé aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019.

Nous ne devons pas nous permettre d’improviser les choses.

Modou Kouta, directeur technique national.

Dès son arrivée au siège de FTFA, le directeur technique national, Modou Kouta, nous reçoit dans la salle de réunion. Loin d’être affaibli par le ramadan, l’ex sectionnaire national confirme la décision de la CAF. Mais il prévient : « C’est une nouvelle aventure qu’il faut préparer. Nous ne devons pas nous permettre d’improviser les choses, comme ce fut le cas dans le passé ».

Ndoram Japhet, futur sélectionneur ?

Pour lui, il faut dans l’immédiat recruter un nouveau sélectionneur national. Le directeur technique national indique également qu’un appel à candidature sera bientôt lancé dans ce sens. Mais le vent dans les couloirs de la FTFA souffle déjà un nom : Ndoram Japhet. « Il n’est pas un inconnu. C’est une légende du football tchadien. Il connaît bien son pays et nous serons heureux s’il devient le coach national », glisse Modou Kouta.

En tout cas, le prochain sélectionneur devra rapidement mettre en place son staff pour commencer le travail, selon le directeur technique national. Et le championnat national devra ainsi permettre à ce coach de procéder à une première présélection des joueurs locaux en vue de deux matches internationaux à venir dans le cadre des éliminatoires Championnat d’Afrique des nations (Chan 2020) : les Sao sont en effet attendus à Bangui le 26 juillet, avant de recevoir les Fauves du Bas-Oubangui le 2 août à N’Djamena.

Concernant les joueurs évoluant à l’extérieur du pays, une tournée s’impose, selon Modou Kouta. « Il ne sert à rien de faire appel à des joueurs soi-disant professionnels qui ne sont pas compétitifs », martèle-t-il. “Une fiche de financement est introduite au ministre des Sports pour permettre ce voyage de détection des talents”, confie-t-il.

Le Tchad peut déjà compter sur ses stars comme Ézéchiel Ndouassel (Hapoël IK Shmona, en Israël), Rodrigue Casimir Ninga (Caen, en France), Marius Mouandilmadji (Porto, au Portugal). D’autres binationaux pourront aussi rejoindre les Sao, à l’instar de Kevin Ndoram. Mais le “fils du sorcier tchadien” devra d’abord choisir entre la France et le Tchad. Même si pour Modou Kouta, le bon choix pour le défenseur monégasque reste le Tchad.





tchadinfos

A lire aussi

Laisser un commentaire