Disparition de 353 conteneurs de Kevazingo : le directeur de cabinet du ministre des forêts et le directeur général des Douanes suspendus de leurs fonctions


Le porte-parole du gouvernement lisant le communiqué le 16 mai à Libreville  © communication gouvernementale

Libreville, 16 mai (Gabonactu.com) – Le ministre porte-parole du gouvernement, Nanette Longa Makinda a annoncé jeudi dans un communiqué, la suspension de leurs fonctions  par mesures conservatoires en attendant l’aboutissement de l’enquête sur la disparition de 353 conteneurs du précieux bois Kevazingo au port d’Owendo, de  Lin Madjoupa  et Lewamouho Obissa, respectivement directement du cabinet du ministre d’Etat en charge des forêts et le directeur général des Douanes.

« Soucieux du respect de la présomption d’innocence et en attendant les conclusions définitives de l’enquête en cours, les agents ci-après des administrations de Douanes et des Eaux et Forêts dont la responsabilité semble avérée sont suspendus, à titre conservatoire de leurs fonctions et responsabilités. Il s’agit de : Lin MADJOUPA, Directeur de Cabinet du Ministre d’État, Ministre des Forêts et de l’Environnement, Chargé du Plan Climat, et de  Dieudonné LEWAMOUHO OBISSA, Directeur Général de Douanes et Droits Indirects », a annoncé Mme Longa Makinda.

Dix autres hauts cadres suspectés d’être complices dans  cette affaire qui a provoqué un tôlé au Gabon, sont suspendus. Parmi ces cadres,  Serge Rufin OKANA, Pierre Claver Mfouba et Jeannot Kalima respectivement, secrétaire Général du Ministère des Forêts,  Directeur de Cabinet du Ministère de l’Économie et secrétaire Général du Ministère de l’Économie.

Le gouvernement a par ailleurs invité implicitement à la démission, Guy Bertrand Mapangou, ministre d’Etat en charge des Forêts et du plan climat et son collègue de l’Economie Jean Marie Ogandaga

« Eu égard à cette situation, les Membres du Gouvernement qui seraient impliqués dans cette affaire sont invités à en tirer les conséquences qui s’imposent », a souhaité le communiqué officiel du gouvernement.

 

Sydney IVEMBI





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire