Kevazingogate : mon client a été condamné sans avoir été jugé (Me Minko, avocat du chinois Wu)


Me Tony Serge Minko Mi-Ndong, avocat de François Wu  © Gabonactu.com

Libreville, 20 mai (Gabonactu.com) – Maître Tony Serge Minko Mi-Ndong, avocat de l’homme d’affaires chinois, François Wu présenté par le procureur de la République comme le cerveau qui a organisé la disparition de 353 containers remplis de Kévazingo, un bois rare et très précieux, a regretté lundi dans une conférence de presse à Libreville que son client ait été presque condamné sans avoir été jugé.

 

« Mon client a été quasiment cloué au pilori, jugé alors qu’il n’a jamais été convoqué ni entendu », a déclaré l’avocat.

« Son droit à la présomption d’innocence a été violé », a regretté Me Minko Mi-Ndong.

Influent homme d’affaires chinois, François Wu de son vrai nom Wu Jufeng a fait fortune dans le bois au Gabon. Il est représentant de la société 3 C Transit.

Selon Me Minko Mi-Ndong son client n’est pas au Gabon. Il ne s’y trouvait pas lorsque le scandale a éclaté.

L’avocat dénonce d’ailleurs une procédure mal ficelée. Les rapports ou procès-verbaux de saisi des containers mis en cause n’existent pas dans la procédure en cours. L’instruction fonde ses accusations sur les auditions des personnels du port d’Owendo où étaient stockés les containers disparus.

« Nous demandons la nullité de la procédure actuelle », a insisté l’avocat.

La disparition de ces containers pourtant placés sous scellés de la justice fait trembler la République. Plusieurs personnes (des chinois et des gabonais) ont été arrêtés. 13 hauts cadres de l’administration publique ont été suspendu de leurs fonctions. Le gouvernement a demandé aux ministres impliqués dans l’affaire d’en tirer les conséquences.

Les ONG réclament la démission de tout le gouvernement.

Carl Nsitou 





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire