Le Gabon veut réduire ses importations bovines estimées à 100 000 têtes par an


Le ministre de l’élevage Biendi Maganga Moussavou visitant le 20 mai  un air d’élevage à Akebé-Pont dans le 3ème arrondissement de Libreville ©  Gabonactu.com

Libreville, 21 mai (Gabonactu.com) –  Le ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de l’élevage chargé de la mise en œuvre du programme GRAINE, Biendi Maganga Moussavou a déclaré lundi au terme d’une visite d’airs d’élevage de bétails à Libreville, que le gouvernement s’active à mettre en place des mécanismes pour promouvoir l’élevage de la filière bovine au Gabon, un pays dépendant massivement des importations des moutons estimées à 100 000 têtes chaque année.

«  Nous avons aussi le regret de constater que nous sommes structurellement dans l’importation de bétails qui nous viennent  de l’extérieur, du Cameroun, du Tchad et du Soudan pour être précis ;  nous ce que nous voulons, c’est que les liens forts se tissent pour que nous puissions nous aussi  sur les mêmes terres gabonaises, élever ce bétails et faire en sorte qu’il y est  la fierté d’avoir les moutons gabonais sur le marché », a estimé M. Maganga Moussavou.

La DG de l’AGASA, Alia Bongo Ondimba inspectant la salubrité de certains airs d’élevage et d’abatage du bétail © Gabonactu.com

Les filières bovine et caprine (moutons et cabris) sont de cycles courts.  Les moutons et les cabris s’élèvent à six mois. Un développement de cette activité permettra, dit-on, de minimiser l’entrée massive  de 100 000 têtes de moutons et cabris chaque année au Gabon. Les professionnels ouest-africains, grands éleveurs devaient apprendre aux gabonais tous les contours du fonctionnement de ladite activité.

Un développement de l’activité de l’élevage au Gabon qui permettra également non seulement de contribuer à l’employabilité des jeunes mais aussi d’améliorer la lutte contre la zoonose, les maladies endémiques. Actuellement cette activité se fait d’une manière domestique.

 

Sydney IVEMBI





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire