Rwanda: Un Satellite construit par des ingénieurs Rwandais et Japonais dévoilés lors du sommet


Le stand du Japon lors du dernier Sommet « Transform Africa 2018 » à Kigali

Les prévisions
météorologiques du Rwanda deviendront, à compter de l’année prochaine,
les plus exactes de toutes après la conclusion d’un nouvel accord entre
le pays et une institution satellitaire japonaise.

Le 9 mai, le Rwanda a signé un accord d’Inclusion Spatiale en Afrique
avec le gouvernement japonais pour commencer à former des ingénieurs
rwandais à la fabrication de satellites locaux dans le domaine des
données volumineuses, de la météorologie et de la technologie spatiale.

L’accord fait partie du programme japonais africain pour former des
ingénieurs en satellites, fournir l’information requise dans différentes
régions, mais le programme commence avec le Rwanda.

Six ingénieurs rwandais vont bénéficier de cette formation cette année.

L’accord a été signé en marge du « Sommet Transform Africa » entre le
« Rwanda Utilities Regulatory Authority » (RURA) et, du côté japonais,
Monsieur Takayoshi Fukuyo, Représentant du Directeur de « Space Edge Lab
» (SEL), Prof. Shinichi Nakasuka et Dr. Ryosuke Shibasaki, Professeurs
de Laboratoires de l’Université de Tokyo.

La phase de premier jalon de ce projet a déjà été atteinte.

Monsieur Nakasuka a déclaré que la première transmission de données
par satellite sur le Rwanda a été testée en mars de cette année à
Kicukiro, ville de Kigali, et que le projet est de construire une
station satellite au Rwanda, aux côtés des Rwandais, afin de développer
de plus petits satellites.

Pour le régulateur rwandais, cet accord arrive à un moment où le pays
ouvre ses capacités à la technologie spatiale et au développement
croissant de la technologie spatiale, dans les entreprises et les écoles
privées.

« Nos politiques réglementaires ont été mises en place pour
faciliter les développeurs privés et la mise en œuvre de la politique
spatiale. Avec le temps ces politiques peuvent être modifiées au niveau
de la réglementation et de la mise en œuvre »
a dit le Col. Patrick Nyirishema le Directeur Général de « RURA ».

Entre-temps, un accord similaire a également été signé avec « Smart Africa » pour lancer une collaboration dans le domaine de l’ingénierie spatiale et des domaines connexes de la technologie de l’information et de la communication afin de promouvoir l’initiative d’inclusion spatiale.

Ceci est conforme avec les objectifs de « Smart Africa Alliance » de créer un marché numérique unique.

Dr. Hamadoun Toure, Directeur Exécutif de « SMART Africa » a déclaré
que le secrétariat offrira des bourses aux innovateurs africains et se
basant sur le développement de la technologie au Rwanda, le continent
aura un engagement à assurer l’innovation des TIC dans la science
spatiale qui permet la transformation de l’Afrique.

« Au moins six Africains seront formés au Japon chaque année avec
une forte possibilité d’envoyer des formateurs du Japon au Rwanda comme
point de départ de l’expansion de la technologie d’ingénierie des
systèmes en Afrique
« , a déclaré Prof. Nakasuka.

http://www.panoractu.com

Posté par le 22/05/2019 par rwandaises.com



rwandaactu

A lire aussi

Laisser un commentaire