Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre


L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a reculé, en glissement annuel, de 0,2% au premier trimestre de 2019, entraînant une hausse de 1,1% du nombre des transactions, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).
Ce repli des prix reflète des baisses de 0,3% pour le résidentiel et de 0,5% pour le professionnel, les prix des terrains s’étant accru de 0,3%, précisent BAM et ANCFCC dans une note sur la tendance globale du marché immobilier au T1-2019.
Ladite note fait également ressortir que la progression du nombre des transactions couvre un accroissement de 4,5% pour le résidentiel et des baisses respectives des ventes des terrains et des biens à usage professionnel de 7,4% et de 4%.
Par catégorie d’actifs, le résidentiel s’est déprécié de 0,3%, en liaison avec les replis des prix de 0,2% pour les appartements et de 1,4% pour les maisons, fait savoir la note relevant que ceux des villas n’ont pas connu de variation. Concernant les ventes, elles ont augmenté de 4,5%, avec des accroissements de 4,4% pour les appartements, de 6,6% pour les maisons et de 2,7% pour les villas.
Les prix des biens à usage professionnel ont, par ailleurs, reculé de 0,5%, avec des baisses de 0,2% pour les locaux commerciaux et de 3,2% pour les bureaux et les transactions ont régressé de 4% en liaison avec la diminution de 6,3% des ventes portant sur les locaux commerciaux, celles des bureaux ayant crû de 11%.
Par ville, la note indique que les prix ont baissé, en glissement trimestriel, de 3,3% à Rabat, de 1,6% à Casablanca et de 1,2% à Tanger, alors qu’ils ont augmenté de 1% à Marrakech. Les transactions ont, de leur côté, reculé à Rabat de 11,9%, à Casablanca (-6,5%), à Marrakech (-34,9%) et à Tanger (-21,9%).



libe

A lire aussi

Laisser un commentaire