Rwanda : Electrification à 100%, mission en passe d’être réussie


Pour un coût de 214 millions de dollars US, une nouvelle
centrale hydroélectrique est en cours de construction sur la rivière
Nyabarongo. Elle fournira 43,50 Mégawatts (MW).

“Une fois terminé, le projet contribuera à plus de 11,5% de
l’électricité totale du réseau national”, confie Théoneste Higaniro,
responsable de la mise en œuvre des projets de production d’énergie à
Energy Development Corporation Limited (EDCL). En plus du coût de
construction, le gouvernement rwandais  mobilisera plus d’argent pour
les expropriations et les frais de gestion de projet. L’exécution des
travaux ayant été confiée à une entreprise chinoise SyndoHydro Ltd.
Dénommé Nyabarongo II, Higaniro indique qu’en plus de la production
d’électricité, ce barrage sera utilisé pour le contrôle des inondations
et le pavage des systèmes d’irrigation et la remise en état des terres
pour les activités agricoles en aval. Un projet qui va créer, selon lui,
plus de  900 emplois directs et indirects.

Barrage Nyabarongo II en construction sur la rivière Nyabarongo au sud du Rwanda dans la province de Muhanga

Insistant sur l’aspect électricité, il souligne que le projet “a été
uniquement  conçu à des fins de production d’électricité.” Et le
responsable de EDCL d’indiquer qu’actuellement 51% des ménages rwandais
ont accès à l’électricité dont 37% raccordés au réseau national et 14%
aux systèmes hors réseau. Les efforts en cours du gouvernement étant de
produire plus d’usines et rénover celles existantes. Et ce, dans le but
de produire 400MW additionnels d’ici 2024. Selon les données du
ministère des Infrastructures, actuellement, le Rwanda produit de
l’électricité à partir de 40 centrales électriques, principalement des
projets hydroélectriques.

L’électrification rurale, une préoccupation

L’énergie off grid, quid ?

Appelé aussi hors réseau en français, l’énergie off grid renvoie à un
système d’alimentation autonome ou encore à des mini-réseaux destinés à
fournir de l’électricité dans de petites localités. On l’utilise dans
des localités où les maisons d’habitations sont éloignées les unes des
autres.
Dans le cadre de son plan de sept ans, qui court
jusqu’en 2024, le gouvernement vise un accès à 100% à l’électricité.
Ainsi, il a promis d’électrifier 203 000 ménages d’ici la fin de
l’exercice budgétaire 2018-2019. Ce qui fera passer le taux
d’électrification rurale de 45% à 51% selon Claver Gatete, ministre des
Infrastructures et de l’énergie. Pour y arriver, le rôle des privés est
important. C’est entre autres la signature des contrats avec des
partenaires privés pour le raccordement de 134 778 nouveaux ménages au
réseau électrique national. D’autres technologies telles que l’off-grid
permettront d’électrifier 68 980 ménages  par les mêmes acteurs. Ce qui
représente une augmentation de 34,5% par rapport aux avancées de
l’exercice budgétaire précédent. 

Intervention des banques internationales

C’est le cas de la Banque arabe pour le développement économique en
Afrique (BADEA) qui a récemment signé avec le gouvernement rwandais un
accord de prêt d’un montant total de 20 millions de dollars US pour le
financement d’un projet d’électrification rurale. Et ce, pour
principalement dans les districts de Nyamagabe et de Nyaruguru, situés
dans la province Sud du pays. Un crédit qui permettra l’acquisition de
matériaux et la construction d’infrastructures de distribution
électriques afin de connecter les ménages, les entreprises et les
infrastructures publiques des localités au réseau électrique national,
explique Uzziel Ndagijimana, ministre rwandais de l’Economie et des
finances.

Claver Gatete, ministre des infrastructures et de l’énergie

Claver Gatete, ministre des infrastructures et de l’énergie

“Ce financement sera alloué à la mise en œuvre d’un projet national d’électrification visant à porter le taux d’électrification de 33% à 52% dans les districts Nyamagabe et Nyaruguru”, a détaillé Claver Gatete, ministre rwandais des Infrastructures et de l’énergie. Et de préciser que  grâce à ce prêt, quelque 13 327 ménages bénéficieront de l’électricité à Nyaruguru et 12 414 dans la localité de Nyamagabe. Idem pour 96 infrastructures sociales telles des écoles, des collèges et des unités de pompage d’eau.  Il faut noter que dans  sa politique publique en matière d’accès à l’énergie, Kigali s’est engagé d’électrifier 48 % des ménages grâce à l’off-grid d’ici à 2024. Concernant l’énergie verte, le Rwanda est également sur la bonne lancée. En 2017, le ministre de tutelle a fait état de plus de 185 000 systèmes solaires domestiques et près de 300 000 lampes solaires installées au niveau national. Par Benjamin Berahino Correspondant permanent – Afrique de l’Est

Posté le 26/05/2019 par rwandaises.com



rwandaactu

A lire aussi

Laisser un commentaire