les prix des produits alimentaires restent encore variés, selon l’ADC



30 mai 2019 16:36

L’Association pour la Défense des Droits des Consommateurs (ADC) et ses observateurs ont fait une descente, ce jeudi 30 mai, sur les marchés et les boutiques de la capitale pour contrôler les prix des denrées alimentaires fixés par l’opération « Juste prix ».

Dans le souci de juguler les effets du phénomène de la cherté de vie, l’ADC  en partenariat avec la Chambre de Commerce, d’Industrie, d’Agriculture, des Mines et d’Artisanat (CCIAMA) œuvre pour la baisse et la conformité des prix des denrées alimentaires dans les marchés et autres lieux de vente.

Après une descente sur le terrain, l’ADC a  constaté qu’un certain nombre de commerçant détaillants ont respecté leur engagement en maintenant les prix à leur niveau, d’autres se plaignent de continuer à payer des droits de douanes et taxes sur les produits pourtant exonérés par un arrêté. « Nous avons également observé une légère différence entre les prix dans les différents marchés » regrette Yaya Sidjim, chargé des droits et intérêts économiques  des consommateurs à l’ADC.  Selon lui, si les prix ont baissé pour certains produits tels que les pâtes alimentaires, l’huile locale, le riz ; les autres n’ont pas varié. « Mais le temps imparti est court pour voir un impact significatif de l’opération Juste prix, ainsi que celui de l’exonération des taxes de certains produits importés » reconnait-t-il.

lire aussi…une opération pour réduire les prix des produits alimentaires est lancée

Les observateurs e l’ADC sur le terrain / Ph Al-mrdi Charfadine / Tchadinfos

L’ADC se félicite de l’initiative salutaire du projet « Juste prix », entreprise par la CCIAMA qui vise à pérenniser la déflation des produits agroalimentaires de première nécessité sur les marchés tchadiens, au bénéfice des consommateurs.





tchadinfos

A lire aussi

Laisser un commentaire