Divers


Arrestation

Les services de police de Marrakech ont procédé, en mai dernier, à l’arrestation au niveau de la zone de Sidi Youssef Ben Ali, de 21 personnes faisant l’objet d’avis de recherche au niveau national pour différents crimes et délits. Selon une source sécuritaire, six individus ont été interpellés par les services de police du district de Sidi Youssef Ben Ali, alors que les 15 autres ont été appréhendés par la police judiciaire.
Les services de sécurité ont également interpellé dans la même zone 45 individus pour possession, trafic et consommation de drogue, 15 autres pour vol, 10 personnes impliquées dans des affaires de coups et blessures ainsi que deux autres pour viol avec violence. 205 personnes ont été déférées devant la justice durant la même période pour leur implication dans différents délits et crimes, a relevé la même source, ajoutant qu’il a été aussi procédé à la saisie de 39 comprimés psychotropes, d’environ 3 kg de kif et d’une quantité de chira et de « maâjoune ».
Ces opérations interviennent dans le cadre d’un plan sécuritaire mis en place par la préfecture de police de Marrakech au cours du mois sacré de Ramadan, conformément à une approche sécuritaire globale prenant en compte la particularité et la spécificité de ce mois béni, d’une part, et en phase avec les orientations de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) visant à placer les préoccupations des citoyens au cœur des missions de cette institution sécuritaire, d’autre part, souligne la même source.

Service militaire

Au terme de l’opération de recensement relatif au service militaire qui s’est déroulée entre le 9 avril et le 7 juin 2019, le ministre de l’Intérieur annonce qu’un total de 133.820 personnes ont rempli le formulaire de recensement dont 13.614 jeunes femmes (10,17%) qui l’ont fait de manière volontaire pour effectuer ce service.
Les commissions provinciales tiendront des réunions, à partir du lundi 17 juin 2019, dans chaque préfecture, province et préfecture d’arrondissement, pour arrêter la liste des personnes recensées durant la période précitée et qui sont susceptibles d’être convoquées pour accomplir le service militaire, ajoute le ministre dans un communiqué.
Par ailleurs, et face à la forte adhésion des jeunes à l’opération de recensement, la Commission centrale tiendra une réunion avant la fin du mois de juin, pour fixer des critères précis, en total respect du principe d’équité entre les citoyens et de l’équilibre entre les régions, en vue de composer le groupe des appelés au service militaire au titre de l’année 2019, souligne-t-on de même source.






libe

A lire aussi

Laisser un commentaire