Nominations au PDG : Paul Biyoghé Mba poursuit sa descente aux enfers


 

 

Libreville, 13 juin (Gabonactu.com) – L’ancien Premier ministre et cadre influent du Parti démocratique gabonais  (PDG, au pouvoir), Paul Biyoghé Mba, continue de perdre du galon. Dans les récentes nominations au sein du parti, il a été écarté du cercle très fermé du Comité permanent du bureau politique.

Paul Biyoghé Mba devient un simple Membre du bureau politique (MBP) dans  le 3e arrondissement de Ntoum, aux portes de Libreville. Le très convoité grade de Membre du comité permanent du bureau politique pour la province de l’Estuaire échoit désormais au nouveau Premier ministre, Julien Nkoghé Bekalé, en tandem avec l’actuelle ministre de la Défense nationale, Rose Christiane Ossoucka Raponda.

Le cacique Biyoghé Mba ne semble plus avoir une voix prépondérante au sein du parti dit des masses. Le tout premier Premier ministre du premier septennat d’Ali Bongo était naguère le faiseur de rois. Il avait une grande influence dans le dispositif du pouvoir. Le premier gouvernement de l’ère Ali Bongo était truffé de ses lieutenants d’alors, à commencer par l’actuel Premier ministre.

Dans cette descente aux enfers, Paul Biyoghé Mba n’est pas seul. L’ancien président de l’Assemblée nationale, Richard Auguste Onouviet, lui aussi, nommé MBP au dernier congrès du PDG en décembre 2017, devient simple militant dans la province du Moyen-Ogooué.

Il en est de même de Jean Pierre Oyiba dans la province du Haut-Ogooué. Le premier directeur de cabinet d’Ali Bongo et ancien puissant ministre d’Etat en charge des Travaux publics a été écarté du comité permanent et du bureau politique. L’ancien ministre Ali Akbar Onanga, adepte de la maxime « on ne fait pas du neuf avec du vieux », a été purement et simplement chassé du bureau politique, devenant sans responsabilités apparentes dans le parti.

Antoine Relaxe



gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire