deux semaines pour démanteler les dépotoirs improvisés à Bujumbura – IWACU


Déversement des eaux usées dans la rivière Ntahangwa, entassement d’immondices issues des ménagers à côté des maisons d’habitation sur la route reliant la zone Bwiza au quartier Jabe, amoncellement des restes d’aliments et d’autres déchets derrière le  marché dit chez Sion, tel est le constat fait par Thaddée Ndikumana, ministre de la Santé.

C’était dans l’après-midi de ce lundi 17 juin lors d’une descente organisée conjointement par le ministère de la Santé et la mairie de Bujumbura dans différents quartiers pour s’enquérir sur l’état d’assainissement.

Au quartier Mutanga sud, la situation semble être alarmante. Des déchets des toilettes en provenance des ménages se déversent directement dans la rivière Ntahangwa.

Les tuyaux qui les évacuaient vers une mini-station d’épuration ont été endommagés. « Cela est une menace pour la santé de la population, nous ne pouvons pas nous laisser faire », a insisté M. Ndikumana.

Dans les différents endroits visités, le ministre de la Santé a donné un délai de deux semaines aux autorités des zones visitées pour trouver des solutions dans le souci de préserver la santé de la population. « Nous allons  effectuer des descentes conjointes tous les deux mois pour assainir les milieux afin d’éviter les maladies contagieuses ».

Au marché COTEBU, la situation s’est améliorée. La montagne des déchets qui se trouvait sur la partie ouest du marché a été évacuée. Les vendeurs qui étalaient leurs marchandises à côté de ces immondices saluent le travail de la mairie.



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire