Elisa Diallo face au spectre de l’extrême droite au pouvoir en Europe


Elisa Diallo. © Dieter Schwer/editions flammarion


Dans « Fille de France », Elisa Diallo livre une réflexion sur le racisme et l’identité dans une Europe qui fraie avec l’extrême droite.


À 18 heures, au soir des élections européennes, Elisa Diallo est euphorique. Les Verts sont arrivés en tête à Mannheim, en Allemagne, où cette responsable des droits pour une maison d’édition vit depuis dix ans, avec mari et enfants. Si l’AfD triomphe dans les landers de l’ex-RDA, le parti d’extrême droite ne dépasse pas les 11 % au niveau national. Mais, à 20 heures, son excitation retombe : le Rassemblement national atteint 23 % en France, ce pays où elle est née il y a quarante-deux ans, d’un couple franco-guinéen. Des résultats qui font écho aux espoirs et aux peurs qu’elle livre dans Fille de France.

S’assurer un « back-up identitaire »

Dès les premières pages de cet essai, Elisa Diallo s’inquiète de voir l’extrême droite prendre un jour l’Élysée. « Dans mes heures les plus sombres, je me demande ce qu’il adviendrait de nous, Afro- et Arabo-Européens, si l’Europe décidait une fois pour toutes qu’elle ne veut pas de nous », frémit l’auteure. Elle raconte donc sa décision de s’assurer un « back-up identitaire » : la naturalisation allemande. Pour elle, les nationalistes ne triompheront plus outre-Rhin. Plus dans ce pays traumatisé par les horreurs de son passé nazi.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.









jeuneafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire