Niger: Attaque meurtrière d’un poste de police aux portes de Niamey


C’est une attaque inédite au Niger, elle est survenue aux portes de Niamey. Deux policiers ont été tués, quatre autres blessés dans l’attaque-surprise de leur poste à l’entrée nord de la capitale nigérienne dans la nuit de mardi à mercredi. C’est en effet la première fois qu’un raid est mené tout près de la capitale du Niger, pays sahélien confronté aux groupes jihadistes dans l’ouest et à Boko Haram dans le sud-est.

C’est un poste de sécurité situé au nord-ouest de la ville sur la route qui mène à Ouallam, qui a été attaqué tard dans la nuit, vers 23H30. Un témoin cité par l’AFP dit avoir entendu des tirs nourris. « C’est un poste de contrôle éloigné de la ville », relativise une source gouvernementale.

Une réunion de sécurité a eu lieu ce mercredi. Des investigations sont en cours pour identifier les auteurs de cette attaque. S’agissait-il de terroristes ou bien de bandits ? Toutes les pistes restent ouvertes.

« Le dispositif a été renforcé pour mieux encadrer les postes de sécurité autour de la capitale », indique une source sécuritaire. Ce mardi, les forces de sécurité nigériennes et Eucap Sahel, la mission européenne de lutte contre le terrorisme, ont simulé une opération antiterroriste.

Il faut dire que le contexte est instable. Mi-mai, les forces de sécurité ont payé un lourd tribut: 28 soldats sont tombés dans une embuscade dans le nord de la région de Tillabéry. Au même moment, la prison de haute sécurité de Koutoukalé avait été attaquée par de présumés jihadistes.



actuniger

A lire aussi

Laisser un commentaire