au moins sept soldats tombés au Lac après une attaque de Boko Haram



22 juin 2019 14:40

Une embuscade tendue par la secte Boko Haram, à 7 kilomètres de la sous-préfecture de N’Gouboua, dans le département de Kaya, province du Lac, fait plusieurs morts et plusieurs blessés du côté de l’armée tchadienne dont un haut responsable. C’était dans la soirée d’hier, vendredi 21 juin.

Le
ministre de l’Administration du Territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance
locale, Mahamat Abali Salah, est actuellement sur le terrain pour le constat.
Des sources sécuritaires locales confient que : « cette fois-ci
l’attaque a causé beaucoup des dégâts ».

D’après une autorité locale, après l’attaque, le bilan provisoire fait état de sept morts et 13 blessés qui ont été transférés à N’Djaména, pour des soins appropriés. En attendant une déclaration officielle après le retour du ministre Mahamat Abali Salah, des sources locales rapportent que, les éléments de la secte avaient tendu une embuscade à l’armée tchadienne. Ceux-ci se sont, dans un premier temps, emparé d’un troupeau de bœufs. L’armée s’est mise alors à leur trousse. C’est en ce moment que la secte qui a planifié son attaque a ouvert le feu, faisant plusieurs dégâts. 

Il est à remarquer que, les attaques de Boko Haram se multiplient dans la province du Lac, depuis le début de l’année, mais elles ne ressemblent guère. A chaque fois, c’est une nouvelle méthode que Boko Haram emploie pour endeuiller les forces tchadiennes.

Un haut
gradé de l’armée, qui est encore sur place pour réorganiser les forces de
défense et de sécurité sur le terrain reconnaît que l’heure est grave, et il
faut une réponse idoine et adéquate.





tchadinfos

A lire aussi

Laisser un commentaire