Le Gabon révèle les bonnes performances de son industrie du bois


Libreville, 24 juin (Gabonactu.com) – Le ministre gabonais de la Forêt, de la mer et de l’environnement, chargé du plan Climat, Lee White, a dressé lundi, à l’occasion de l’ouverture officielle de la 2e édition du Gabon Wood Show, un bilan élogieux de l’industrialisation du secteur forestier au Gabon devenu un modèle dans le pays.

« Le nombre d’opérateurs et leurs productions ne cessent d’augmenter », a-t-il indiqué dans son discours d’ouverture du salon en présence du Premier ministre, Julien Nkoghe Bekalé et un parterre d’exposants venus de plusieurs pays.

Lee White a notamment indiqué que de 2010 à 2018 le nombre d’unités de transformation du bois est passé de 86 en 2010 à 167 en 2018. Le volume de bois transformé est passé de 280 mille m3 à plus de 1 million 300 mille m3 à ce jour.

En 2018, ce sont près de 900 mille m3 de produits transformés qui ont été exportés vers l’Asie, l’Europe et le Moyen-Orient.

Cette course aux revenus tirés de l’exploitation forestière ne fait pas oublier les exigences de la conservation des forêts. « L’accès aux marchés écologiquement exigeant est aussi sécurisé par la certification à l’horizon 2022 de toutes les forêts gabonaises », a rappelé M. White. Le Gabon a opté pour la certification FSC, la plus exigeante en matière de gestion durable des forêts. Toutes les exploitations forestières du pays doivent être certifiées FSC d’ici 2022, a décidé en septembre 2018, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba.

A ce titre, l’apport de la filière bois au PIB s’est significativement accru à travers son passage d’un modèle de rente à un modèle productif davantage créateur de richesses. Elle a permis de créer plus de 10.000 emplois depuis le début de la décennie.

Le salon se déroule sous une immense tente où les opérateurs du bois présentent les produits issus de leurs unités de transformation. La majorité d’opérateurs sont d’origine chinoise et indienne. Les sociétés françaises autrefois prospères dans le secteur ont considérablement reculées.

Le salon prend fin mercredi prochain.

Carl Nsitou





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire