la CNC, la gardienne de l’information


La présidente de la Commission nationale de la communication, Ouloufa Ismaïl Abdo. © Patrick Robert


Trois ans après sa création, la Commission nationale de la communication (CNC) continue de lutter pour le pluralisme de l’information à Djibouti. Reconnue pour son indépendance, la commission présidée par Ouloufa Ismaïl Abdo a même réussi à s’imposer face à certains caciques de la majorité présidentielle.

À Djibouti, la CNC, ce n’est pas du cinéma. La Commission nationale de la communication a pour mission « d’assurer le pluralisme de l’information et un accès équitable aux médias », explique sa présidente, Ouloufa Ismaïl Abdo, et de veiller à la liberté informatique.

Créée en 2016, la commission et les neuf membres qui la composent ont passé leur baptême du feu lors des élections législatives de février 2018. Depuis la mise en place du multipartisme, en 1992, c’était la première fois qu’un organisme était chargé de contrôler le temps de parole des différents candidats dans les journaux de la télévision publique.

Indépendance

Et la CNC a exécuté sa tâche « avec succès », estime un an plus tard sa présidente : « La communauté internationale a reconnu notre impartialité et l’opposition, la qualité de notre travail. » La façon dont la commission a su s’imposer face à certains caciques

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.


Lire les autres articles du dossier

«Djibouti : la métamorphose d’un carrefour géostratégique»





jeuneafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire