850 millions de dollars d’engagement sont enregistrés


A l’issue du Forum Tchad-Monde arabe, un cumul de 815 millions dollars américains soit près de 500 milliards de franc CFA d’engagement est enregistré. Cet engagement concerne les secteurs de l’agriculture, de l’hydraulique, de l’élevage, des mines, de l’énergie, du transport et du capital humain.

Pour le ministre de l’Economie et de la Planification
du Développement, Dr Issa Doubragne, ces appuis multiformes favoriseront
résolument l’émergence de projets et programmes structurants et des
opportunités d’investissement dans les domaines cités.

« Etant la première édition d’une série de fora géographiques, Invest in Chad marque le début d’une nouvelle et belle dynamique. Nous allons d’ici la deuxième édition mettre en place une série d’actions stratégiques afin de renforcer la tendance enclenchée. Le Tchad doit tirer profit de son riche potentiel et se positionner comme la nouvelle destination des investissements rentables en Afrique. C’est ça le Tchad que nous voulons ! », déclare le ministre Issa Doubragne. 

Pour garantir l’efficacité des actions de coopération entre le Tchad et le Monde arabe, un Comité de suivi du forum sera installé. Il sera constitué des représentants du gouvernement tchadien, des partenaires techniques et financiers arabes représentés par la BADEA et du secteur privé des deux parties.

Un expert international sera recruté par la BADEA pour assurer une meilleure coordination des projets, des actions des partenaires arabes et la diligence du décaissement des fonds.

Pour
accompagner les départements ministériels dans la mise en œuvre des mécanismes
de suivi et d’évaluation des projets et programmes positionnés, le gouvernement
du Tchad a désigné l’Institut Sous-régional de la CEMAC Multifonctionnel des
Technologies Appliquées, de Planification et Évaluation de Projets (ISTA).

En
marge de ce forum, un accord de financement d’un montant de 216 millions de
dollars, pour un projet de modernisation des infrastructures de
télécommunication a été signé avec le gouvernement chinois.

Pour
la construction du nouvel aéroport de Djermaya, des négociations assez
approfondies ont été menées avec le groupe turc SUMMA et ont permis de définir
les principaux aspects techniques et financiers de cette infrastructure.

Dans le même sillage, le Gouvernement
du Maroc s’est engagé pour apporter son assistance technique et financière dans
le développement des secteurs tels que : l’urbanisme, l’eau et l’assainissement,
les transports urbain, ferroviaire, l’énergie et les mines.





tchadinfos

A lire aussi

Laisser un commentaire