A l’occasion des Journées européennes de Développement tenues à Bruxelles,RDC – Rwanda : Paul Kagame salue l’amélioration des relations


L’homme fort de Kigali a, à
ce sujet, déclaré s’occuper des événements présents. Une façon de
balayer d’un revers de la main la guerre des urnes à laquelle s’accroche
encore l’opposant congolais Martin Fayulu après la présidentielle
congolaise du 30 décembre 2018

« La guerre des urnes » menée jusqu’à
présent par l’opposant congolais Martin Fayulu, candidat malheureux de
la plateforme Lamuka aux élections combinées présidentielle,
législatives nationales et provinciales tenues le 30 décembre 2018,
semble ne plus faire d’émules.

La dernière personnalité à ne plus prêter
le flanc à la revendication de l’homme de l’Ecidé n’est autre que le
Président rwandais, Paul Kagame. Celui-ci vient d’ailleurs de
reconnaître une amélioration considérable des relations entre son pays
le Rwanda et la RD Congo, en marge d’une réunion axée sur le
développement tenue dernièrement à Bruxelles.

Il n’y a pas longtemps, d’aucuns
soutenaient qu’entre le Rwanda et la RDC, c’était la crispation. C’était
du temps de l’ancien président congolais, Joseph Kabila, en raison
notamment des conflits dans l’Est de la RDC. Les relations entre les
deux pays se sont pour le moment réchauffées. Cela avec l’avènement à la
tête de la RD Congo, depuis janvier dernier, du Président Félix Antoine
Tshisekedi Tshilombo.

Parmi les signes d’amélioration de ces relations, il y a lieu d’épingler
l’assistance, le 31 mai dernier, du Président Paul Kagame à la
cérémonie d’hommages à feu Etienne Tshisekedi, père de l’actuel
Président de la RDC et figure historique de l’opposition congolaise. Et
de confirmer, « nos relations se sont considérablement améliorées.
Et ce n’est pas qu’avec le Rwanda.

Avec d’autre pays environnants, y compris
avec des pays d’Europe. Les relations entre la RDC et ces pays se sont
améliorées considérablement. Cela a avoir avec les changements survenus
en RDC ».
Pourtant en janvier dernier, lorsque Félix Tshisekedi était proclamé
vainqueur de l’élection présidentielle en RDC par la CENI, l’Union
Africaine, dont le Président n’était autre que Paul Kagame, avait émis
quelques doutes sur la validité de ces résultats. Elle avait même
demandé aux autorités congolaises de suspendre les résultats définitifs,
avant de se raviser.

Cette page est définitivement tournée Et
pour se justifier, le Président rwandais s’est empressé de déclarer :
« je m’occupe des événements présents ; je ne suis pas une personne qui
se perd dans le passé. Même dans nos pays, nous avons eu des histoires
tragiques mais nous refusons d’en être otages » !
Une façon, pour Paul Kagame, de tourner définitivement le dos à la
guerre des urnes à laquelle continue à s’accrocher l’opposant congolais
Martin Fayulu.

Le Président du Rwanda a réaffirmé son
option à l’issue des  » 13èmes Journées européennes du développement »
tenues du 18 aut 19 juin 2019 à Bruxelles, en Belgique. C’est un grand
forum annuel qui a rassemblé pendant deux jours des acteurs importants
du secteur du développement, notamment des  experts, des chefs d’État,
et des personnalités influentes issues de 154 pays.

Par LKT

Posté le 28/06/2019 par rwandaises.com



rwandaactu

A lire aussi

Laisser un commentaire