Affectation disciplinaire d’une dizaine d’agents de l’hôpital de Nkembo


L’entrée principale de l’hôpital de N’kembo, une structure sanitaire spécialisée dans le traitement des maladies infectieuses endémiques @  D.R

Libreville, 2 juillet (Gabonactu.com) – La direction générale de l’hôpital de Nkembo a selon une note de service dont Gabonactu.com a obtenu copie, affecté d’une manière disciplinaire, une dizaine de son personnel qui aurait osé contester la clé de répartition de l’enveloppe de 56 millions de FCFA versée par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) à la structure sanitaire au titre de la prime de quotes-parts de l’exercice 2018 et le 1er trimestre 2019.

Ces agents spécialistes chevronnés du traitement des maladies infectieuses endémiques, sont pour la plupart des chefs des services.  La note mentionne que ces personnes sont remises à la disposition de la Direction centrale des ressources humaines du ministère de la santé.

« J’ai l’honneur de vous transmettre pour compétence la liste des agents à mettre à la disposition de la direction centrale des ressources humaines pour redéploiement », indique le document signé de la  directrice générale de l’hôpital de N’kembo, Yolaine Ntsame Nguema.

Selon un agent  de ladite structure sanitaire qui condamne ce qui s’apparente à une gouvernance autocratique, «   la directrice trouve qu’ils sont gênants et qu’il faut les mettre à la disposition des ressources humaines, ils n’ont rien fait de mal si ce n’est revendiqué ce qui leur revient de droit ».

Dans le paiement de la prime (quote-part) querellée, les médecins ont perçu  des sommes dérisoires de 100 000 FCFA chacun, tandis que certains majores de services ont touché jusqu’ à 800 000 FCFA, selon le tableau de répartition. Le partage se serait fait à la tête du client.

Camille Boussoughou





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire