Bertrand Zibi à la barre depuis ce mardi matin


Bertrand Zibi lors d’une précédente comparution © archives Gabonactu.com

Libreville, 2 juillet (Gabonactu.com) – Le procès en appel de Bertrand Zibi Abeghé, incarcéré à la prison centrale depuis le 31 août 2016, dans la foulée des échauffourées postélectorales du scrutin présidentiel, a démarré ce mardi matin au tribunal de Libreville, a appris Gabonactu.com.

Les avocats conseil de l’opposant plaide pour une nullité de la procédure et exigent la libération pure et simple de leur client jeté en prison suite, selon eux, à une procédure bâclée et cavalière.

Crime contre la paix public

Soutien indéfectible de l’opposant Jean Ping, Bertrand Zibi Abeghé est considéré comme un prisonnier politique. Il paie le prix, selon l’opposition, de sa démission publique et fracassante du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) devant le Président Ali Bongo Ondimba le 23 juillet 2016, lors d’une tournée républicaine à Minvoule, au nord du pays. Un acte humiliant pour le pouvoir qui aurait trouvé  de subterfuges pour  incarcérer celui qui était devenu un « ennemi » public.

Bertrand Zibi Abeghé interpellé au QG de Jean Ping est poursuivi pour « détention illégale d’une arme à feu » (arme que les autorités gabonaises refusent jusqu’à ce jour de faire analyser malgré les demandes en ce sens des avocats de la défense, selon ses avocats), « non-assistance à personne en danger » et « crime contre la paix public ».

Antoine Relaxe





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire