Afrique: Swedd/Mobilisation de fonds – Le Président du Niger propose de « transformer le dividende démographique en un bonus économique »


En marge du sommet des chefs d’état de l’Union Africaine, s’est tenue à Niamey au Niger, une table Ronde de mobilisation des ressources pour la mise à l’échelle du Projet d’autonomisation des femmes et du dividende démographique au sahel (Swedd). Notre objectif commun dira le Président du Niger, Mahamadou Issoufou est de : « Transformer le Dividende démographique en un bonus économique. »

La Ministre de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte Contre La Pauvreté, Mariatou Koné par ailleurs Présidente du Comité Régional de Pilotage (CRP) du projet SWEDD séjourne à Niamey dans le cadre de cette mobilisation.

Lancé le 02 novembre 2015, le SWEDD a réalisé en quelques années des progrès remarquables dans la mise en œuvre programmatique et financière.

Ces résultats encourageants sont à l’origine de la demande d’extension du projet des six pays ; des demandes motivées, notamment, par l’impact positif des interventions sur les questions de paix et de sécurité.

Cependant, l’extension programmatique requiert davantage d’investissements. Il est donc essentiel que les pays consolident et intensifient les partenariats tant au plan national qu’international.

A cela, il faut noter la volonté exprimée par les États et la communauté internationale de voir le SWEDD renforcé et étendu à l’ensemble des 11 pays du Sahel et au-delà.

C’est donc en réponse à ces besoins croissants que le comité régional de pilotage présidé par la Ministre ivoirienne de la Solidarité Mariatou Koné, l’UNFPA et la Banque mondiale ont organisé cette table ronde dont l’objectif est de mobiliser auprès des partenaires au développement et du secteur privé 55 milliards de FCFA par pays pour les 5 prochaines années.

Afin de garantir le succès de cette opération, une série de road-show dans les pays membres a été lancée au mois de mai dans le but de rencontrer les potentiels donateurs identifiés et de sécuriser en amont de la table ronde, des ressources financières, matérielles et techniques pour la mise à l’échelle du SWEDD.

Intervenant à la cérémonie d’ouverture de la table ronde, la Ministre Mariatou Koné a présenté la situation démographique dans les États membres « En effet, dans la plupart des pays au Sud du Sahara et plus particulièrement dans le SAHEL, la dynamique démographique reste marquée par un fort taux de fécondité (au-delà de 05 enfants par femme), une proportion élevée de population, des enfants de moins de 15 ans et un fort taux de dépendance. Ce contexte engendre des exigences budgétaires énormes pour la satisfaction des besoins sociaux.

A l’issue de la cérémonie d’ouverture, un panel a été organisé autour du thème « Comment maintenir la jeune fille à l’école « Ce panel a vu la participation de la Ministre de l’Éducation Nationale de Côte d’Ivoire Kandia Camara.

Aussi faut-il noter que plus de 600 millions de personnes sensibilisées sur les mariages précoces, les violences basées sur le genre, la promotion de l’éducation des filles et l’accès au service de santé de la reproduction.



actuniger

A lire aussi

Laisser un commentaire