Conclave à Libreville sur le processus d’opérationnalisation d’un cadre de soins attentifs


Les participants à l’atelier sur les soins intensifs chez les enfants de 3 ans le 9 juillet à Libreville © Gabonactu.com

Libreville, 9 juillet (Gabonactu.com) – L’Organisation mondiale de la santé  (OMS) et ses partenaires UNICEF, ECDAN et AFECN ainsi que plusieurs experts de la santé de la petite enfance venus des pays francophones d’Afrique de l’Ouest et du centrale ont ouvert mardi à Libreville un atelier d’orientation sur le processus  d’opérationnalisation d’un cadre de soins attentifs dans le secteur de la santé afin que d’ici 2030 les enfants de 0 à 3 ans développent pleinement leur potentiel.

« Le sujet qui nous réunit en ce jour parle des soins attentifs qui ont pour objectif principal de permettre d’ici 2030 à toutes les filles et à tous les garçons d’avoir accès à un développement de la petite enfance, à des soins et une éducation pré-primaire de qualité afin qu’ils soient prêts pour l’enseignement primaire. De ce fait, le ministère de la santé à la responsabilité de soutenir les soins attentifs »,  a déclaré à l’ouverture des travaux, Dr  Guy Patrick Obiang Ndong, secrétaire général du ministère de la santé.

Au cours de ces travaux, les experts poursuivront 6 objectifs. Orienter les pays sur le cadre de soins attentifs pour le développement du jeune enfant, Partager les expériences pratiques des pays en matière de renforcement du rôle du secteur de la santé pour soutenir les soins attentifs au niveau national et au niveau des districts.

Ils auront aussi comme objectif d’élaborer des plans d’actions nationaux spécifiques pour intégrer et institutionnaliser les soins attentifs dans les politiques et systèmes nationaux, en se focalisant sur le secteur santé, avec une attention particulière aux cinq actions stratégiques du cadre des soins attentifs et s’accorder sur les prochaines étapes pour faciliter la mise en œuvre des plans nationaux.

Les participants à l’atelier sont au nombre d’environ 80 professionnels des ministères de la santé en charge de la santé maternelle de l’enfant et de la nutrition, des représentants d’autres ministères et secteurs hors santé mais en lien avec le DPE (p.ex. éducation ou protection de l’enfant ou protection sociale) ; les conseillers en santé maternelle, de nutrition de l’OMS et de  l’UNICEF (des différents niveaux, Pays, Régions et siège) et institutions partenaires (AFECN, ECDAN, PATH, USAID, World Vision, Fondation Jacobs, Lego Fondation, Plan International).

En Mai 2018, l’OMS, l’UNICEF et la Banque Mondiale, en collaboration avec le Partenariat pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant (PMNCH), le Réseau d’actions pour le développement de la petite enfance (ECDAN) et de nombreux autres partenaires, ont développé le Cadre pour les soins attentifs qui a été lancé lors de l’Assemblée mondiale de la Santé.

Le cadre de soins attentifs fournira donc une feuille de route pour l’action fondée sur des données probantes et décrit comment les politiques et les services peuvent aider les parents, les familles, les autres soignants et les communautés à fournir des soins attentifs aux jeunes enfants.

Il se concentrera spécifiquement sur la période allant de la conception à l’âge de 3 ans, car disent-ils, c’est le moment où le développement du cerveau est extrêmement sensible aux influences extérieures ; mais c’est aussi la période à laquelle on accorde souvent le moins d’attention lorsqu’on investit dans le développement de la petite enfance.

Eudes Rinaldy Leboukou





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire