la reformation de Las Maravillas de Mali ranime la fièvre cubaine des musiciens africains


Africa Mia, Las Maravillas de Mali, Universal / Decca Records, 14,99 euros ©


Avec la reformation de Las Maravillas de Mali, groupe mythique des sixties, Boncana Maïga ranime la fièvre cubaine qui s’était emparée des musiciens africains il y a plus de cinquante ans.


Il est l’unique survivant de l’aventure. Flûtiste, compositeur, chef d’orchestre… Boncana Maïga est un vigoureux septuagénaire, avec le regard qui frise et de la passion dans la voix quand il évoque ses « années cubaines ». C’est en 1963 que ce musicien autodidacte originaire de Gao est envoyé à La Havane, accompagné de neuf jeunes compatriotes, employé des Postes, étudiant en médecine, footballeur… tous repérés pour leur virtuosité dans des orchestres régionaux.

J’ai compris qu’il y avait déjà un héritage quand j’ai reconnu des rythmes de chez moi dans les rues de Cuba

Le Cuba de Fidel Castro établit alors avec le continent des liens diplomatiques, économiques, mais également culturels, lesquels passent notamment par la formation des futurs « cadres » de la musique africaine. Le voyage des Maliens n’est pas si incongru. « J’ai compris qu’il y avait déjà un héritage quand j’ai reconnu des rythmes de chez moi dans les rues de Cuba », se souvient Maïga.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.






jeuneafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire