Ali Bongo reçoit les nouveaux chefs militaires


 

Libreville, 11 juillet (Gabonactu.com) – Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a reçu jeudi dans son palais les nouveaux chefs militaires promus lundi dernier par décret présidentiel.

Les nouveaux chefs militaires ont été conduit au palais présidentiel par le ministre de la Défense nationale, Rose Christiane Ossouka Raponda.

« Au cours de la séance de travail avec le ministre d’Etat, en charge de la Justice et celui de la Défense nationale, qu’accompagnaient les Officiers Supérieurs et Généraux nouvellement promus au sein des Forces de Défense et de Sécurité, le Président de la République a exhorté ses interlocuteurs à impulser une nouvelle dynamique dans leurs Corps et structures respectifs et de prendre la mesure de la mission qui leur a été assignée », souligne un communiqué de la communication présidentielle.L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est militaires.jpg.

Par décret présidentiel, le président Ali Bongo Ondimba a nommé des nouveaux officiers à la tête de tous les services de renseignement.

Selon ce décret, le Secrétariat permanent du Conseil national de sécurité (CNR, puissant service de renseignements généraux de la présidence de la République) revient au Colonel Jean Claude Sipamio Berre.

Le capitaine de Vaisseau Anselme Léopold Delicat, devient Directeur général des Contres-Ingérences et de la sécurité militaire.

Le service des renseignements généraux de la Gendarmerie nationale échoit au Chef d’Escadron Lanature Onkony-De-Ballakulli.

La Direction générale de la documentation et l’immigration (DGDI) qui gère le fichier d’état civil et un très important portefeuille du renseignement est désormais dirigée par le Colonel Alain Djibril Ibaba.

 » C’était une réunion de prise de contact avec les officiers promus essentiellement des services de renseignement…Il faut donner un nouveau départ à ces services. Les officiers qui ont été promu par le chef de l’Etat ont pris la mesure des missions qui leur ont été assignées « , a déclaré à la sortie de l’audience le Ministre de l’Intérieur, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou.

Par ailleurs, le Chef de l’Etat s’est entretenu avec le ministre des Affaires Etrangères, qui lui a fait un compte rendu de la mission effectuée à Niamey au Niger, dans le cadre du Sommet Extraordinaire de l’Union Africaine (UA) portant sur la Zone de Libre Échange Continentale Africaine (ZLECAf) et sur la première réunion de coordination entre le Bureau de la Commission de l’Union Africaine et les Communautés Économiques Régionales.L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est gendarme.jpg.

En effet ces assises, qui avaient pour objet la validation de l’entrée en vigueur de la ZLECAf d’une part, et l’examen des questions d’intégration dans les Communautés Economiques Régionales d’autre part, ont été l’occasion pour le Gabon de déposer officiellement les instruments de ratification dudit texte, et faire entendre la voix du Gabon sur la question de l’intégration.

En outre, au cours de cette entrevue, le Ministre chargé des Affaires étrangères a fait un point de situation au Chef de l’Etat, Président en Exercice de la Communauté des Etats de l’Afrique Centrale, sur le niveau d’avancement des réformes institutionnelles en cours au niveau de la Communauté Economique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC).

Le Président Ali Bongo Ondimba, a également reçu le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Justice, Garde des Sceaux, M. Edgard Anicet Mboumbou Miyakou.

Camille Boussoughou





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire