ARCHIPELAGO, ce programme qui promet l’employabilité des jeunes


La Chambre de commerce, d’industrie, d’agriculture, des mines et de l’artisanat
(CCIAMA) a organisé ce 10 juillet une session d’information sur le programme
ARCHIPELAGO. Un programme qui porte l’employabilité des jeunes.

Selon les termes de référence,
le programme ARCHIPELAGO est une initiative africaine et européenne pour la
formation professionnelle et entrepreneuriale en Afrique. Il vise à soutenir la
création d’emplois, à la fois qualitatifs et durables, en Afrique centrale et
de l’ouest. Il tend ainsi à répondre aux difficultés engendrées sur le
continent par l’exclusion économique et sociale, la marginalisation et les
situations structurelles d’inégalité, considérées comme les principaux moteurs
de la violence, de la radicalisation, du déplacement forcé et de la migration.

L’approche

ARCHIPELAGO repose sur l’action
conjuguée des partenaires SEQUA, CPDCCAF et EUROCHAMBRES qui mobiliseront leurs
réseaux pour favoriser la mise en place de projets de partenariat en formation
professionnelle, fondée sur une vision entrepreneuriale et le choix de métiers
et secteurs porteurs. Après sélection par voie d’appel à propositions, les
projets développeront des modules courts de formation duale, réalisés en
alternance entre le lieu de travail et un centre de formation.

Ainsi, ARCHIPELAGO comme un
programme de développement économique inclusif va mettre l’accent sur l’employabilité
des jeunes et des groupes les plus vulnérables, en augmentant leurs compétences
professionnelles et en améliorant leurs conditions d’accès à l’emploi ;

ARCHIPELAGO augmentera l’employabilité et les possibilités d’emploi sur le marché local grâce au développement des capacités de formation professionnelle et entrepreneuriale correspondant aux besoins du secteur privé. Cela sera rendu possible par la mise en œuvre des projets de partenariats euro-africains entre les structures d’accompagnement des entreprises et des établissements de formation professionnelle et technique.

Résultats attendus

D’un montant de 15 millions d’euros,
le programme ARCHIPELAGO couvre douze pays du Sahel et la région du Lac-Tchad. Pour
une durée de 2 ans, le programme cible un public jeune (18-40 ans) et prévoit
des résultats suivants :

-au moins 11 500 bénéficiaires
directs sont au courant des possibilités offertes par le programme par le biais
des campagnes d’information et d’activités de formation ;

-au moins 5 600 jeunes
formés -dont au moins 40% de femmes et 30% de migrants- sont insérés sur le
marché du travail par le biais de la formation professionnelle ;

-au moins 3 000 jeunes
formés en entrepreneuriat –dont 40% de femmes- ;

-au moins 1 800 formateurs
locaux formés au travail basé sur l’apprentissage ;

-un minimum de 100 prestataires
de formation et 30 structures locales d’accompagnement.

En ouvrant l’atelier d’information,
le président de la CCIAMA, Amir Adoudou Artine a estimé que la jeunesse
africaine souffre du chômage, de la précarité et de la pauvreté. Pour cette
raison, il invite les gouvernements à aider les jeunes à construire leur
avenir. « Investir dans la jeunesse consiste à créer des conditions pour
son épanouissement. »





tchadinfos

A lire aussi

Laisser un commentaire