Gabon : arrestation de 4 leaders syndicaux membres de Dynamique unitaire


Libreville, 12 juillet (Gabonactu.com) –  Quatre leaders syndicaux membres de Dynamique unitaire (DU), puissante confédération syndicale qui se dit « convaincue que le Président Ali Bongo est mort », ont été ce vendredi dans leurs domiciles respectifs par des agents lourdement armés et  cagoulés se présentant comme les éléments de la Police judiciaire (PJ) et la Direction générale de recherches (DGR), a dénoncé un communiqué du mouvement syndical dont Gabonactu.com a obtenu copie. Voici l’intégralité du communiqué.

« La répression contre les leaders de la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire s’est enclenchée. Depuis le mercredi 10 juillet 2019, suite à la conférence de presse du mardi 2 juillet dernier au cours de laquelle la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire, par la voix de son président Jean Rémy YAMA, a déclaré qu’elle « a l’intime conviction que le chef de l’État Ali BONGO ONDIMBA EST MORT, Il N’EXISTE PLUS », les membres de son bureau confédéral sont kidnappés à leur domicile par les agents de la PJ et de la Direction générale des Recherches (DGR) cagoulés et lourdement armés, sans aucun mandat légal, et sont portés disparus. En effet, à ce jour vendredi 12 juillet 2019, les camarades dont les noms suivent ont été enlevés :

– Simon NDONG EDZO, Premier Vice-président de la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire ;

– Sylvie NKOGUE MBOT, Président du syndicat HIPPOCRATE, Secrétaire confédérale chargée des secteurs parapublic et privé du de la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire ;

– Jean Bosco BOUNGOUMOU BOULANDA, Président du syndicat ONPESE, membre du bureau confédéral de la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire ;

– Ghislain MALANDA, Président du syndicat SAMTAC, membres de la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire.

Les autres membres du bureau confédéral de la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire sont victimes de filatures et d’écoutes téléphoniques et font actuellement l’objet de tentatives d’enlèvement.

Au regard de ces intimidations d’un âge révolu, la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire prend à témoins l’opinion nationale et internationale et reste déterminée dans sa lutte pour l’établissement d’un véritable Etat de droit et la justice sociale au Gabon. Ces dérives staliniennes du gouvernement gabonais contre la Confédération Syndicale discréditent l’image du Gabon et constituent une violation des libertés fondamentales. La Confédération Syndicale Dynamique Unitaire. Faire large diffusion ».

Gabonactu.com





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire