la STE lance le recensement de ses abonnés de N’Djamena



12 juillet 2019 20:26

La société tchadienne des eaux (STE) a lancé officiellement le recensement de ses abonnés ce vendredi 12 juillet.

Financé à hauteur de 60 millions d’euros par l’Union européenne, l’Agence française de développement (AFD) et les Pays-Bas, le recensement des abonnés de la Société tchadienne des eaux (STE) est un programme d’envergure de réhabilitation du réseau d’eau potable de la ville de N’Djamena. Cette opération s’inscrit en marge du projet D2B pour la réhabilitation et l’extension de l’alimentation en eau potable dans la ville de N’Djamena.

Par ce recensement, la STE entend mettre à jour sa base des données. Chose que la mairie centrale de N’Djamena, par la voie de son 1er adjoint au maire, trouve salutaire. Selon la directrice générale de la STE, Koubra Hissein Itno, cette opération est un ratissage. « L’objectif spécifique de cette opération, initialement prévue à être réalisée en avril 2019, vise à faire un ratissage de terrain permettant l’identification de tous les raccordés au réseau de la STE. »

Une vue des agents recenseurs recrutés par AECOM

En lançant les travaux du recensement, le directeur général du ministère de l’Environnement et de l’Eau, Mahamat Alifa Moussa a invité la population à coopérer. « Tous les clients de la STE sont invités à l’accompagner à faire ses états des lieux qui s’inscrivent dans un cahier de charges qui recommande la gestion des abonnés et des compteurs, la formation du personnel et la mise en service renforcé des infrastructures ».

Il faut noter ce recensement concerne uniquement les points de livraison d’eau potable existant sur les réseaux de la société tchadienne des eaux et d’effectuer un adressage précis de tous les abonnés. Ce méticuleux travail est confié aux experts de l’AECOM.





tchadinfos

A lire aussi

Laisser un commentaire