Business et dialogue entre le Maroc et l’Afrique du Sud pour un nouveau partenariat économique


La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et le ministère délégué en charge de la Coopération africaine, ont co-organisé, lundi 15 juillet à Casablanca, un business dialogue Maroc-Afrique du Sud en présence de plusieurs chefs d’entreprise marocains et d’une délégation d’hommes d’affaires sud-africains composée notamment de Jonathan Oppenheimer, l’un des opérateurs économiques les plus importants en Afrique et Mcebi Jonas, envoyé spécial pour l’investissement du Président de la République d’Afrique du Sud. M. Olusegun Obasanjo, ancien Président de la République du Nigeria et président de la Fondation Brenthurst, a également pris part à cette rencontre économique de haut niveau. Le business dialogue a été l’occasion de discuter des potentialités d’un nouveau partenariat économique entre le Maroc et l’Afrique du Sud et de l’importance d’une meilleure intégration économique régionale. Lors de son intervention, Salaheddine Mezouar, président de la CGEM, a mis en exergue la dynamique d’intégration économique et son importance pour le développement et la solidité du continent, et le rôle important que doivent jouer les pays africains à économie émergente pour dynamiser, accélérer et consolider le processus. Il a également mis en avant le rôle moteur du secteur privé africain dans cette dynamique et affirmé qu’une alliance forte entre les deux communautés d’affaires marocaine et sud-africaine contribuera à la création de richesses et de valeur ajoutée en faveur du développement durable et inclusif de l’Afrique et du bienêtre de sa population, de sa jeunesse notamment. Par ailleurs, M. Mezouar a souligné la volonté de la CGEM à être une force agissante pour faire converger les points de vue et jeter les ponts d’une coopération économique solide entre le Maroc et l’Afrique du Sud. Pour sa part, Mohcine Jazouli, ministre délégué en charge de la Coopération africaine, a déclaré que nous devions tous regarder au-delà des différences pour rassembler nosforces, faire équipe et relever les véritables défis auxquels l’Afrique est confrontée. A noter que le Maroc est le premier investisseur en Afrique de l’Ouest et le second investisseur africain sur le continent après l’Afrique du Sud.



libe

A lire aussi

Laisser un commentaire