cinq militants du CNL de Nyarusange incarcérés – IWACU


Sept personnes de la colline Gasenyi en commune Nyarusange de la province Gitega sont emprisonnées depuis mercredi dernier. «Elles ont été arrêtées par des agents de police accompagnés vers 20h», font savoir des sources concordantes à Gitega, qui ajoutent : «Parmi elles, cinq sont d’une même famille. Elles rentraient d’une autre famille de localité où elles prenaient un verre».

D’après elles, sur le coup, elles ont été accusées d’avoir violé la mesure de mesure de couvre-feu. Le chef de poste l’a imposée à 20h. Ils passeront la nuit de mercredi au cachot de la commune avant d’être transférés au commissariat de la police à Gitega.

Elles auraient été entendues samedi sur le chef d’accusation de tenue d’une réunion clandestine. Tous les sept ont été transférés ce lundi 15 juillet à la prison centrale de Gitega.

Parmi ces détenus, cinq sont des militants du CNL. Un responsable local de ce parti dénonce un emprisonnement aux mobiles politiques : «Le changement du chef d’accusation cache un non-dit».

Pour lui, les détenus auraient été victimes de l’appartenance politique d’un frère de deux parmi eux, un des représentants du CNL à Nyarusange. «Il est recherché depuis longtemps. Il est possible qu’on croie qu’ils soient aussi avec eux».

L’administrateur de la commune Nyarusange reconnaît l’arrestation et l’emprisonnement des 7 personnes. Néanmoins, Ferdinand Nkurikiye soutient ignorer l’identité politique de ces détenus et les raisons derrière cette arrestation. Quant à l’imposition du couvre-feu dans sa commune, il indique également qu’il n’en sait rien.



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire