Ces mannequins noires qui s’engagent pour l’Afrique


Les mannequins (de G. a D.) Aminata Faye (senegalaise, habillee par la creatrice senegalaise Selly Raby Kane), Black Audrey (camerounaise, habillee par la creatrice ivoirienne Loza Maleombho), Noemie Lenoir (francaise, habillee par la creatrice ivoirienne Loza Maleombho), Awa Sanoko (ivoirienne, habillee par la creatrice ivoirienne Loza Maleombho) et Mawa Diarassouba (ivoirienne, habillee par le createur ivoirien Kente Gentlemen) posent sur une route au milieu du desert aux environs de Dakhla a l’occasion du FIMA 2018. PHOTO Vincent Boisot © Vincent Boisot


De nombreuses mannequins noires soutiennent la création locale et veulent faire rayonner la mode made in Africa.


« Les mannequins noires doivent porter un message en passant de l’autre côté du rideau. La question de la promotion de l’Afrique et de la femme africaine est primordiale aujourd’hui », revendique Imane Ayissi. Noémie Lenoir, mannequin française d’origine réunionnaise et malgache, l’a bien compris. Elle a fait son retour cette année sur la chaîne TV5 Monde en lançant Habille-nous Africa, un programme sur ceux qui font la mode du continent.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.






jeuneafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire