Renforcement des Actifs extérieurs nets de 338,5 milliards de FCFA au 1er trimestre 2019


Cette évolution est imputable à l’accroissement à la fois des actifs extérieurs nets de la Banque Centrale et de ceux des banques. Les AEN de la BCEAO se sont élevés à 6.815,1 milliards à fin mars 2019, en hausse de 230,6 milliards par rapport au niveau relevé trois mois plus tôt. 
  
Cette évolution reflète l’augmentation des créances sur l’extérieur (+313,6 milliards), atténuée par l’accroissement des engagements extérieurs (+83,0 milliards). 

Les réserves de change de l’Union se sont chiffrées, à fin mars 2019, à 8.874,5 milliards, correspondant à un taux de couverture de l’émission monétaire de 76,6% contre 77,1% trois mois plus tôt. Ce niveau des réserves de change assure 4,9 mois d’importations de biens et services contre 4,7 mois à fin décembre 2018. 
  
Pour leur part, les AEN des banques se sont améliorés de 107,9 milliards au premier trimestre 2019, sous l’effet d’une contraction des engagements extérieurs (-174,7 milliards) plus importante que celle des créances extérieures (-66,8 milliards) sur la période. 
  
Sur une base annuelle, les actifs extérieurs nets des institutions de dépôt de l’Union ont connu une dégradation de 1.070,6 milliards à fin mars 2019, traduisant le reflux conjugué des AEN de la BCEAO (-689,7 milliards) et de ceux des banques (-380,9 milliards) sur la période. 
Pathé TOURE 



leje

A lire aussi

Laisser un commentaire