Présentation du projet de politique publique intégrée pour les personnes âgées


Le projet de politique publique intégrée pour les personnes âgées a été au cœur d’une rencontre nationale de concertation, organisée mardi à Rabat par le ministère de la Famille, de la Solidarité, de l’Egalité et du Développement social.
Cette rencontre a pour objectif de partager le contenu du draft du projet de la politique publique intégrée pour les personnes âgées avec les différentes parties prenantes et les acteurs dans ce domaine et de discuter les axes de cette politique publique.
Elle a aussi pour but d’enrichir les mesures et procédures concernant ces axes et de déterminer les indicateurs de suivi et d’évaluation et la responsabilité de chaque département.
Le programme de cette rencontre, considérée comme le fruit de plusieurs réunions et consultations dont les résultats ont été investis dans la préparation du projet de politique publique intégrée pour les personnes âgées, comprend cinq ateliers sur les soins de la santé, la protection sociale, la création d’un environnement favorable pour les personnes âgées, la promotion de la participation sociale et culturelle des personnes âgées et le développement scientifique et législatif.
S’exprimant à cette occasion, la ministre de la Famille, de la Solidarité, de l’Egalité et du Développement social, Bassima Hakkaoui, a souligné que cette réunion, consacrée à la présentation de la vision initiale du projet de la politique publique intégrée pour les personnes âgées, se déroule dans un environnement marqué par l’intérêt croissant accordé aux questions des personnes âgées, que ce soit par les pouvoirs publics, la société civile ou par les experts dans le domaine.
L’élaboration d’une politique publique pour les personnes âgées est une option stratégique à travers laquelle le ministère vise à créer un cadre réglementaire qui coordonne les divers programmes et initiatives existants et futurs en matière de protection de ces personnes, a-t-elle indiqué. Cette politique a pour objectif d’atteindre la convergence des programmes et stratégies aux niveaux régional, provincial et local, de développer et mettre en œuvre des mesures, programmes et activités visant à prévenir toute forme de marginalisation, d’exclusion et de maltraitance envers les personnes âgées, a-t-elle précisé.
Ladite politique a pour but de créer et de mettre en œuvre des mécanismes de coordination pour assurer l’accès à divers services, d’assurer la couverture territoriale et de rationaliser les ressources, a-t-elle poursuivi.



libe

A lire aussi

Laisser un commentaire