Prostitution : l’hôtel de ville arrache les matelas du Perchoir, le plus célèbre boxon de Libreville


Le motel Le Perchoir. L’immeuble en arrière plan c’est Le Perchoir VIP © Gabonactu.com

Libreville, 17 juillet (Gabonactu.com) – Des agents municipaux ont saisi mercredi tous les matelas du motel Le Perchoir, le plus célèbre boxon de Libreville situé à l’échangeur du PK 5 au cœur d’un quartier populeux où la consommation des boissons locales (réputées pour leurs vertus aphrodisiaques) et le sexe rythment les soirées.

Selon une vidéo qui circule dans les réseaux sociaux, la saisie a été opérée suite à la très grande insalubrité qui règne dans ces lieux où le sexe est vendu à très bas prix. 2 000 FCFA la passe, selon les habitués du coin. Les prostituées traînent dans le bar du motel à l’attente d’un client.

D’autres personnes arrivent en couple après avoir avaler des barils de vin de palme ou de musungu (vin de canne à sucre) ou encore des doses de whisky frelaté.

Au Perchoir, les chambres sont à 2 ou 3 000 FCFA. Les lits sont en béton. Toutes les chambres n’ont pas de douche, bref, il s’agit juste d’un abri pour soulager sa libido avant de disparaître très rapidement.

« Les dégâts de la nuit », c’est comme cela que les riverains désignent le lot de serviettes étalés au soleil la journée pour être séchées.

Lorsque le propriétaire a construit une partie VIP de ce boxon, les riverains ont baptisé le nouveau bâtiment : « La sueur des autres ».





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire