la situation reste inchangée – IWACU


Bientôt 8 mois,  les habitants de Ku Winterekwa, en zone Gihosha dont les maisons ont été emportées par le glissement de terrain y sont toujours établis. Les membres de la plateforme de la protection des catastrophes et les délégués de la mairie leur avaient promis de les délocaliser pour éviter des dégâts humains.

Jusque jeudi 18 juillet, la situation reste inchangée. Des maisons dont certaines étant au bord du gouffre, abritent des familles. Les habitants disent ne pas avoir des moyens pour acheter des parcelles encore moins des frais de loyers.

Isaïe Nibizi, l’un des habitants de cette localité, déplore que les promesses qui leur ont été faites n’aient pas été tenues. «Différentes autorités sont venues pour constater les dégâts. Elles ont promis de faire de leur mieux pour nous délocaliser mais elles n’ont pas joint l’acte à la parole».

Contacté, Anicet Nibaruta, directeur adjoint de la protection civile et la gestion des catastrophes, les exhorte à déménager de leur gré afin d’éviter d’autres dégâts.  «Ils sont dans l’illégalité. Ce n’est pas l’Etat qui a octroyé ces parcelles. Seulement ils peuvent demander son intervention», a-t-il précisé.



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire