Mort supposée d’Ali Bongo : Il ne s’agit pas d’une déclaration de décès (Jean Remy Yama)


Jean Remy Yama © capture écran TV5 Monde Gabonactu.com

Libreville, 19 juillet (Gabonactu.com) – Jean Remy Yama, invité vendredi soir du journal Afrique de TV5 Monde a nuancé son propos sur la mort supposée du chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba en affirmant que son propos n’était pas une déclaration de décès.

 Interrogé pour la première fois sur la signification qu’il donne à son propos le 2 juillet dernier selon lequel : « Dynamique unitaire a l’intime conviction qu’Ali Bongo est mort. Il n’existe plus », Jean Remy Yama a affirmé qu’il ne s’agit pas d’une déclaration de décès faite par un officiel ou par la famille.

Le président de Dynamique unitaire a dit qu’il s’agit d’une série de questions sur le silence du palais présidentiel suite aux nombreuses demandes d’audience déposées par sa coalition qui désire rencontrer le chef de l’Etat pour négocier directement avec lui.

Après avoir regretté la répression syndicale qui a suivi ses propos, Jean Remy Yama s’est tout de même félicité de la libération de ses camarades vendredi soir après une semaine voir plus de garde à vue à la police judiciaire.

Il s’agit de Simon Ndong Edzo, Dr Sylvie Nkogue Mbot, Jean Bosco Boungoumou Boulanga et Ghyslain Malanda.

Victime d’un accident vasculaire cérébral le 24 octobre dernier, Ali Bongo Ondimba est présentement à son poste au palais présidentiel de Libreville après une longue convalescence à Rabat au Maroc. Ce vendredi, il a visité le nouveau musée national des Arts et traditions alors que jeudi il a présidé une réunion du conseil des ministres.

Carl Nsitou 





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire