Campagne de dépistage de la drépanocytose : 124 personnes testées positives sur 424


Quelques 124 personnes sont testées positives à la drépanocytose sur un ensemble de 424 individus qui ont participé à la 1ère campagne de dépistage de cette maladie génétique assez répondue au Gabon du fait de l’ignorance des couples, a appris Gabonactu.com

Une équipe restreinte de la Fondation Louise qui a organisé la campagne en juin dernier, a réceptionné samedi ces résultats sous plis fermé de la part des quatre laboratoires partenaires à savoir Unilab, la pharmacie Sainte-Marie, Labo 2000 et le Cabinet médical d’Oloumi.

Sur les 424 participants au « Drepa Tour », 300 ont le statut AA, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas porteurs du trait de la drépanocytose.

Le reste se réparti entre les porteurs du trait de la drépanocytose (AS et AC) et les malades (SS et SC).

Les responsables de la Fondation se sont engagés à communiquer les résultats en respectant la dignité de chacun et à prendre en charge la première consultation de chaque malade.

Les années à venir, la Fondation Louise bénéficiera de la collaboration du Centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF), qui a expérimenté le dépistage sur papier buvard. De l’avis des spécialistes, cette méthode donne les meilleurs résultats.

La fondation a décidé d’organiser une campagne chaque année. Comme pour la première édition, les prochaines campagnes de dépistage commenceront le 19 juin, la journée mondiale de la lutte contre la drépanocytose. La caravane sillonnera encore Libreville, Akanda et Owendo.

La collaboration du Centre national de transfusion sanguine (CNTS), en tant que banque de sang, est au programme. Les drépanocytaires étant de grands demandeurs de poches de sang.

La première édition a duré un mois, du 19 juin au 18 juillet 2019.

Les dirigeants de la Fondation s’attendent à davantage de participants les prochaines fois car, à l’instar de toutes les pathologies, « plus tôt la maladie est diagnostiquée, mieux le malade est pris en charge« .

Les jeunes en âge de procréer sont invités à se faire dépister, afin de connaître leur statut et ainsi savoir à quoi s’en tenir avec leurs partenaires actuels ou futurs en cas de désir de fonder une famille.

La Fondation Louise a été créée par Mme Vanessa Adandé en hommage à sa mère, Marie-Louise Mboumba, drépanocytaire, décédée en 2013 à l’âge de 61 ans.

Rose Mama





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire