BTS et l’UNICEF appellent les jeunes à partager des messages de bienveillance


Dans le monde, environ 150 millions d’élèves, soit la moitié des enfants scolarisés âgés de 13 à 15 ans, rapportent avoir été victimes d’actes de violence de la part de camarades du même âge à l’école ou aux abords de l’école. 

Le clip, illustrant le single à succès du groupe, Answer: Love Myself, met en scène des histoires fictives d’enfants et d’adolescents confrontés à la violence, au harcèlement et à la peur à l’école ou aux abords de l’école. À mesure que la chanson progresse, on constate un changement de comportement lorsque certains élèves témoignent de l’amitié, du soutien et de l’empathie aux victimes de ces comportements. 

«Le message de notre campagne LOVE MYSELF vise à inciter les jeunes à trouver et à partager l’amour qui se trouve en chacun d’eux », expliquent les membres du groupe BTS. « Notre objectif est que tout le monde contribue à mettre fin à la violence en faisant preuve de gentillesse et de bienveillance». 

Le clip est diffusé dans le cadre de la campagne LOVE MYSELF initiée par BTS et Big Hit Entertainment, laquelle a permis de récolter plus de 2 millions de dollars des États-Unis pour aider l’UNICEF à mettre fin à la violence à l’école et à ses abords. Par ailleurs, en décembre dernier, des enfants et des adolescents du monde entier ont élaboré un manifeste de la jeunesse pour mettre fin à la violence à l’école dans lequel, outre le fait de s’engager à être bienveillants et respectueux, ils appellent les gouvernements, les professeurs, les parents ainsi que leurs camarades à participer à cet effort, de manière à garantir que chaque élève puisse se sentir en sécurité à l’école et aux abords de l’école. 

En cette Journée internationale de l’amitié, l’UNICEF invite les jeunes à faire le premier pas en les incitant à laisser un petit mot bienveillant à l’attention de quelqu’un, en personne ou sur Internet, et à le partager pour que d’autres puissent le voir. 

«Les enfants et adolescents nous ont répété maintes fois qu’être traités avec respect et bienveillance les aidait à se sentir en sécurité à l’école et à ses abords», affirme Henrietta Fore, Directrice générale de l’UNICEF.
 
« Chaque jour, les élèves sont confrontés à différentes formes de violence parmi lesquelles le harcèlement scolaire, les agressions physiques, les châtiments corporels, les agressions sexuelles ou encore le harcèlement en ligne. En faisant preuve de bienveillance, les enfants et les adolescents montrent qu’ils se soutiennent les uns les autres et égayent par la même occasion la journée d’un de leurs camarades. Nous remercions infiniment le groupe BTS pour son engagement sans faille à faire en sorte qu’aucun élève n’ait plus peur d’aller à l’école », poursuit-elle. 
  
Pathe TOURE



leje

A lire aussi

Laisser un commentaire