Cinéma : Frédéric Gassita sort le long métrage « L’Interdit »


 

Le pianiste et producteur gabonais Frédéric Gassita se lance désormais dans la réalisation cinématographique avec « L’Interdit », dont la projection en avant-première a eu lieu en début de semaine.

Le film met à nu les secrets de famille de la société gabonaise, une société aux multiples facettes.

 

« L’Interdit est un film gabonais, entièrement produit par moi, un passionné de cinéma. Ce film est tiré de faits réels. Il parle d’un homme, Tchibinda », a déclaré le réalisateur Gassita. 

A travers son titre assez révélateur, le célèbre musicien gabonais a voulu peindre à la face du monde les maux qui minent une société en apparence douce, mais dans le fond plutôt pleine de trahisons, de crimes, de mysticisme et d’abominations.

« L’Interdit » se permet donc de décrire les vices d’une société moderne mais encore fortement sous le prisme des traditions et imaginaires archaïques. Il traite à la fois d’amour, de pulsion débordante, de drame et de cauchemar qui tapissent les secrets des familles gabonaises. 

 

C’est un long métrage de deux heures produit par AFJ Production. Sa réalisation a débuté en 2017 et a pris fin cette année. Le film a été réalisé en terre gabonaise, dans la province de l’Estuaire, précisément dans les communes de Libreville, Owendo et Akanda. Il s’inscrit dans le genre dramatique. 

Frédéric Gassita était déjà connu pour être un excellent pianiste, compositeur aux multiples casquettes, formé au prestigieux Berklee College of Music de Boston, aux Etats-Unis.

Le septième art est une histoire de passion qu’il nourrit en alternance depuis ses années de formation dans le domaine musical aux Etats-Unis et en France. En tant que cinéphile mais aussi en développant une curiosité dans le domaine de la réalisation. 

Eudes Rinaldy





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire