Bientôt une autre valse des militants du PDG


Le SG du PDG Eric Dodo Bounguendza (centre) entouré des  deux nouveaux membres du comité permanent du bureau politique pour la province de l’Estuaire  le 8 août à Libreville © Gabonactu.com

Le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Eric Dodo Bounguendza  a sommé les responsables de fédérations englués dans une léthargie pour animer le parti à travers le pays, de se mettre urgemment à l’ouvrage sous peine des sèves sanctions.

« Les fédéraux, on leur accorde encore un tout petit temps,  comme ça s’ils ne suivent pas le rythme, on va les changer », a prévenu  M. Bounguendza, déplorant au passage le manque de créativité des fameux responsables pour dynamiser les actions du parti au niveau local.

Eric Dodo Bounguendza a annoncé l’organisation sous-peu une « série d’activités accélérées et continues dans les fédérations » pour éviter l’effritement de celles-ci.

Également dans le collimateur du secrétariat exécutif du parti, les membres du conseil national, un autre organe de base du PDG, jugé paresseux.

Récemment, le parti au pouvoir a procédé à un  réaménagement de des organes dirigeants au niveau le plus élevé. Si certains jeunes pour la plupart, ont été promu aux grades  du Membre du bureau politique (MBP), du Membre du comité permanent du bureau politique (MCPBP), d’autres caciques par contre rétrogradés en simple militants ou purement excluent.

Camille Boussoughou





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire