House of Africa s’inquiète de l’utilisation des réseaux sociaux par les jeunes



13 août 2019 17:05

La
recherche de la cohabitation pacifique à travers les réseaux sociaux fait le
souci de l’Association « House of Africa » et ses partenaires. Cela
a fait l’objet d’une journée de sensibilisation ce 13 août 2019 au Musée
national du Tchad.

C’est pour sensibiliser les citoyens et surtout les
jeunes sur les risques de la mauvaise utilisation des réseaux sociaux et
l’impact que cela peut avoir sur la cohabitation pacifique que l’Association
« House of Africa » et l’Agence de sécurité informatique et de la
certification électronique en collaboration avec le ministère de la Promotion
des jeunes ont profité de la journée internationale de la jeunesse qui se
commémore tous les 12 août pour organiser cette journée d’information.

Le thème qui a permis les échanges lors de cette journée est : « les jeunes tchadiens et les réseaux sociaux face aux défis de la cohabitation pacifique ». Pour le président du comité d’organisation de ladite journée de sensibilisation et d’orientation, « c’est le vivre-ensemble et la bonne utilisation des réseaux sociaux pour une cohabitation pacifique et soudée entre les jeunes » que cette session s’est tenue ce 13 août 2019.

LIRE AUSSI : ce que Déby recommande aux jeunes tchadiens

Promouvoir la paix au Tchad à travers les réseaux sociaux est l’objectif visé par cette humble cérémonie qui s’est déroulée au Musée national. Sa tenue n’est un hasard. Le 13 juillet 2019, lors de la clôture du forum national sur le numérique, le président de la République s’est plaint de l’usage dont les jeunes tchadiens font des réseaux sociaux et leur à appeler pour une utilisation juste et responsable.

LIRE AUSSI : Deli Sainzoumi Nestor décrit “les saigneurs” ou les acteurs du mal

Le directeur général de l’Agence de sécurité
informatique et de la certification électronique, Mahamat Awar, présent à cette
cérémonie, a saisi l’occasion pour demander aux jeunes d’être vigilants dans
l’utilisation de Facebook et Whatsapp, sinon son agence n’hésitera pas à les poursuivre.

« Il est inadmissible que des personnes mal intentionnées à des fins inavouées usent et abusent des réseaux sociaux et manipulent sur la toile une certaine frange de la jeunesse et tentent ainsi d’allumer et d’attiser les antagonistes et le mal vivre-ensemble », a déclaré le ministre de la Promotion des jeunes, Mahamat Nassour Abdoulaye avant d’appeler les jeunes à faire face à ce comportement.





tchadinfos

A lire aussi

Laisser un commentaire