Prison centrale de Libreville : 153 prisonniers détenus injustement libérés


Les 153 ex-détenus sortant de la prison centrale de Libreville le 13 août © Gabon-infos

Les 153 prisonniers  dont les délais de détentions à la prison centrale de Libreville  étaient largement expirés ont été libérés mardi, au terme d’une grande cérémonie dédiée présidée par le secrétaire général du ministère de la justice François Mangari.

Les ex-détenus visiblement heureux  de recouvrer la liberté  ont tous reçu leurs attestations  de libération.  Une libération motivée par le souci pour le gouvernement de trouver une solution, dit-on, à la sempiternelle problématique de la surpopulation à la prison centrale de Libreville baptisée : « Gros Bouquet ».

Construite pour 300 places dans les années 60, cette maison d’arrêts compterait  aujourd’hui plus de 4000 détenus. Un environnement devenu malsain selon les organisations de défense de droits de l’homme.

Pour désengorger l’espace carcéral, le gouvernement a initié depuis plusieurs années, le projet de construction d’une nouvelle prison à Nkoltang, (27 km de Libreville). Mais celui-ci  tarde toujours à se mettre en œuvre.

Le problème de surpopulation carcérale est identique dans les prisons de l’arrière -pays.

Antoine Relaxe





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire