La Bceao note une dégradation de l’activité dans le secteur


«En outre, le nombre de reprises de chantiers a poursuivi sa tendance baissière. La baisse des interruptions de chantiers a exercé un effet modérateur. Cette situation, couplée avec le renchérissement de l’exploitation et la persistance des déficits antérieurs, s’est soldée par une trésorerie déficitaire.

Au total, le moral des entreprises du secteur est en dessous de la moyenne de long terme, en passant de 98,8 points en avril 2019 à 98,3 points en mai 2019, traduisant le maintien de l’activité économique dans les BTP en phase de contraction », informe la Bceao dans sa « Note mensuelle de conjoncture économique de mai 2019.

Selon la Bceao, par rapport à la même période de l’année précédente, le volume de l’activité a baissé dans tous les compartiments du secteur. La baisse de l’activité, d’une année à l’autre, a concerné l’ensemble des pays de l’Uemoa, à l’exception de la Côte d’Ivoire, du Burkina et du Togo. Dans ces derniers pays, précise la Bceao, les Btp sont en nette accélération
Adou FAYE



leje

A lire aussi

Laisser un commentaire