Divers Economie


Le taux d’inflation annuel en baisse
dans la zone euro et dans l’UE

Le taux d’inflation annuel de la zone euro s’est établi à 1% en juillet 2019, contre 1,3% en juin. Un an auparavant, il était de 2,2%. Le taux d’inflation annuel de l’Union européenne s’est établi à 1,4% en juillet 2019, contre 1,6% en juin. Un an auparavant, il était de 2,2%. Ces chiffres sont publiés par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne.
Les taux annuels les plus faibles ont été observés au Portugal (-0,7%), à Chypre (0,1%) et en Italie (0,3%). Les taux annuels les plus élevés ont quant à eux été enregistrés en Roumanie (4,1%), en Hongrie (3,3%), en Lettonie et en Slovaquie (3% chacun). Par rapport à juin, l’inflation annuelle a baissé dans quinze Etats membres, est restée stable dans deux et a augmenté dans onze autres.
En juillet les plus fortes contributions au taux d’inflation annuel de la zone euro proviennent des services (+0,53 point de pourcentage, pp), suivis de l’alimentation, alcool & tabac (+0,37 pp), des biens industriels hors énergie (+0,08 pp) et de l’énergie (+0,05 pp).

Le Japon devient le plus important détenteur étranger des titres du Trésor américain

Le Japon a dépassé la Chine pour devenir le plus important détenteur étranger de titres du Trésor américain en juin, avec un niveau d’avoirs au plus haut depuis trois ans environ, a annoncé jeudi le département du Trésor des Etats-Unis.
Les avoirs du Japon en la matière ont augmenté de 21,9 milliards de dollars en juin, pour atteindre 1.122,9 milliards de dollars, selon les données du département. Cela fait plus de deux ans que le Japon détient davantage de titres américains que la Chine.
Dans le même temps, la Chine détenait 1.112,5 milliards de dollars de dette souveraine américaine en juin, soit une légère augmentation de 2,3 milliards de dollars par rapport au mois précédent, après trois mois de baisse consécutive.
Ensemble, la Chine et le Japon détenaient toujours plus du tiers du total des avoirs étrangers du Trésor public américain au mois de juin.
Globalement, les détenteurs étrangers de la dette américaine ont contracté 6.636,3 milliards de dollars de dette publique en juin, en hausse de 97,2 milliards de dollars par rapport au mois précédent, ce qui indique une demande croissante pour cet actif refuge.






libe

A lire aussi

Laisser un commentaire