Au sommaire de l’édition de ce Mercredi 21 Août 2019 du journal “AMAKURU Y’IWACU – IWACU


• Le parti CNL dénonce ce qu’il qualifie d’exactions et de bavures commises à l’endroit des militants de ce parti pendant cette période pré-électorale. Les leaders de ce parti déplorent plusieurs attaques ciblées contre leurs membres. Plusieurs sont blessés et d’autres sont emprisonnés. Plus d’une vingtaine de permanences du parti CNL a été vandalisée, depuis son agrément en février 2019. Le porte-parole de ce parti, Terence Manirambona, lors un point de presse a pointé du doigt des Imbonerakure, des administratifs ainsi que des agents de la police comme étant auteurs de ces exactions.

Un point de presse qui intervient après la conférence de presse du porte-parole du ministère de la Sécurité, Pierre Nkurikiye tenue ce mardi dans lequel il a soutenu que des enquêtes de la police établissent que la plupart les crimes liés à l’intolérance politique sont commis par les militants du parti CNL et ceux du parti Cndd-Fdd.

• Environ 50 hectares sont partis en fumé dans la nuit de mardi dans la réserve naturelle de Bururi. Une déclaration de Jérôme Nishishikare cadre de l’office burundais pour la protection de l’environnement et chef de secteur de la réserve forestière de Bururi. Selon lui, les auteurs de feu de brousse sont généralement des éleveurs à la recherche de pâturage, des vendeurs de charbons de bois ainsi que d’autres pour motif inconnu.



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire