Le PFJ plaide pour l’institutionnalisation du conseil national de la jeunesse du Gabon


Entouré de ses co-parrains, Tony Ondo Mba recevant le flambeau de la jeunesse africaine le 22 août à Libreville ©  Gabonactu.com

La co-porte-parole du Parlement francophone des jeunes (PFJ), Esther Djossa a plaidé jeudi à Libreville durant la cérémonie de clôture de la « semaine  internationale de la jeunesse », d’institutionnaliser le Conseil national de la jeunesse du Gabon (CNJG), un organe sans fondement  juridique pour mieux représenter et prendre en compte les préoccupations de  la jeunesse gabonaise.

« Je voulais plaider ici  ce matin pour l’institutionnalisation réelle du conseil national de la jeunesse du Gabon et surtout nous inviter nous jeunes à travailler en sorte que le CNJG représente valablement  de nos contrées », a souhaité Mme Djossa dans son discours circonstanciel.

La semaine internationale de la jeunesse célébrée au Gabon a pour, thème : « transformer l’éducation et rallumer la flamme de la jeunesse dans l’action, la concorde et la fraternité ».

Au nombre  de la  série d’activités organisées depuis le 12 août courant, date de la journée internationale de la jeunesse,  le dialogue intergénérationnel sincère. Celui-ci a été lancé par Tony Ondo Mba, parrain de l’évènement, par ailleurs ministre de l’eau et de l’énergie.

Le rôle de la jeunesse dans la culture de la paix dans le monde, les dangers de la consommation des drogues, les grossesses précoces, sont entre autres thématiques abordées durant la semaine dédiée à la jeunesse, une jeunesse  qui a fait le déplacement  de plusieurs pays africains.

La jeunesse africaine a confié symboliquement  au parrain de la semaine internationale de la jeunesse un flambeau pour mieux porter leurs préoccupations.

Antoine Relaxe    





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire