Au sommaire de l’édition de ce Jeudi 22 Août 2019 du journal “AMAKURU Y’IWACU – IWACU


• Les leaders des partis politiques et les gouverneurs de province se sont donnés ce qu’ils ont appelé un cessez le feu d’un mois pour trouver stopper l’intolérance politique qui sévit ces derniers jours ici et là dans différents coins du pays entre les partis de l’opposition et le parti Cndd-Fdd. Un cessez le feu donc déclaré dans une réunion organisée ce jeudi par le premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo. Tous conviennent que l’intolérance politique prend une allure inquiétante alors qu’on approche les élections. Raison pour laquelle une solution doit vite être trouvée.

• L’intolérance politique sévit dans le pays. Un constat également partagé par la Commission électorale nationale indépendante, CENI. Pierre Claver Kazihise, président de la Ceni le déclare après des réunions organisées dans toutes les communes du pays. Pour lui, il reste beaucoup à faire pour que les Burundais comprennent ce que c’est qu’est la démocratie.

• Une permanence du parti CNL a été démolie dans la commune Burambi, de la province de Rumonge par des personnes non encore identifiées. Le représentant de ce parti au niveau local exige à la police des enquêtes pour que les auteurs de ce forfait soient punis par la justice. La police de son côté annonce l’interpellation de deux personnes pour des raisons enquêtes.



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire