Menace de grève à l’hôtel de Libreville


La fin de l’état de grace pour Léandre Zue ? © Gabonreview.com

Quelques 500 agents de la Marie centrale de Libreville menacent de déclencher une grève générale si leur salaire du mois d’août n’est pas effectivement payé dans les prochains jours, ont-ils annoncé lundi lors d’un rassemblement devant la poste centrale à Libreville.

Selon ces agents, le virement de leur salaire dans les comptes de La Poste a été effectué le 14 août dernier. Seulement 49 sur environ 500 travailleurs ont effectivement perçu leur salaire. Les autres ne parviennent pas à avoir des informations exactes sur les points de blocage.

Un responsable de La Poste a simplement demandé à tous ces agents de se rabattre auprès de leur administration pour s’assurer de l’effectivité du versement ou pas de leur salaire. Déboussolés, les agents envisagent de déclencher une grève pour manifester leur colère.

Avec un effectif de plus de 2 000 agents, la mairie de Libreville dispose d’un budget 2019 arrêté par le conseil municipal en juillet dernier à 27, 977 milliards de FCFA, soit une hausse de 1,64% par rapport à l’exercice 2018. La nouvelle équipe municipale issue des élections générales d’octobre 2018 a été installée le 11 mars dernier. Elle est dirigée par Léandre Zue.

Antoine Relaxe





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire