La Chine va s’attaquer aux failles du palais de Sénat


Vue partielle du palais du Sénat gabonais © Archives Gabonactu.com

Le Gabon et la Chine ont trouvé un accord pour réhabiliter le palais de Sénat Omar Bongo Ondimba qui présente beaucoup de failles 14 ans après sa livraison par une société chinoise, a annoncé mercredi de façon lapidaire Gabon 1ère, la télévision d’Etat du Gabon.

Le contenu de cet accord n’est pas encore connu. Il en est de même sur la date de sa signature et surtout le montant des travaux.

Imposante infrastructure au cœur de Libreville, le palais du Sénat gabonais a été construit entre 2002 et 2005 par la société Shanghai Construction Group (SCG) qui a eu recours à des ouvriers gabonais et chinois. La Chine a octroyé à cet effet un prêt sans intérêt de 20 millions de dollars.

Le bâtiment avait été partiellement attaqué par les émeutiers suite à la violente contestation de la réélection de l’actuel chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba en août 2016. Les mêmes émeutiers avaient incendié le palais de l’Assemblée nationale situé juste en face de celui du Sénat.

Le Sénat est la deuxième chambre du parlement gabonais dont la première chambre et l’Assemblée nationale.

Une société chinoise a engagé récemment les travaux de c=reconstruction du palais de l’Assemblée nationale. Le Gabon et la Chine ont établi leurs relations de coopération bilatérale en 1974. La Chine a construit ces deux dernières décennies des stades, des palais et des barrages hydroélectriques.

Carl Nsitou





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire