Au sommaire de l’édition de ce lundi 23 Septembre 2019 du journal “AMAKURU Y’IWACU – IWACU


https://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2019/09/JPK-23-09-19-.mp3

. Le Centre régional des Nations unies pour les droits de l’Homme a débuté ce lundi une formation à l’intention de la Commission nationale indépendante des droits de l’Homme, CNIDH. Selon Bamazi Tchaa, représentant régional du haut-commissaire des N U, il s’agit de faire une évaluation des causes liées à la rétrogradation de cette commission. Elle est passée du statut A pour le statut B. Bamazi Tchaa incite la CNIDH d’apprendre durant la formation le pourquoi afin de remonter la pente et redorer son blason. Il rappelle que le Burundi approche les élections de 2020 et que la communauté internationale attend beaucoup de cette commission.

La CNIDH indique de son côté qu’elle ne mise pas nécessairement sur le statut A. Sixte Vigny Nimuraba, président de cette commission estime que leur objectif principal est le respect des droits de l’Homme.

. Des ressortissants de la République démocratique du Congo étudiants dans des universités privées de Bujumbura ont respecté la consigne de leurs représentants ce lundi en entament un mouvement de grève. Dans certaines universités visitées par nos reporters dans la matinée de ce lundi, certains étudiants étaient désœuvrés, désespérés suite à la vague d’arrestation des étudiants congolais, liées au manque de documents migratoires.

La police indique de son côté que 138 ressortissants congolais ont déjà arrêtés durant ces deux derniers mois. Le porte-parole du ministère de la Sécurité Pierre Nkurikiye indique que les étudiants congolais ont été expulsés parce qu’ils vivaient illégalement sur le sol.



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire